Les activités Eau et Assainissement de la fondation Veolia au Mali

Active au Mali depuis 2004, présente dans cinq des huit régions ainsi que dans le District de Bamako, la fondation Veolia soutient des programmes de coopération décentralisée en phase avec les plans de développement locaux établis par les collectivités maliennes. En 2018, la Fondation travaille sur un nouveau front : l’accès des populations à l’eau potable dans les zones Nord, notamment dans la région de Gao. L’engagement de la Fondation porte également sur la question de l’assainissement à Bamako.

 

29 projets menés

Mécénat de compétences :
941 j/h
Mécénat de financier :
1 682 000 euros

515 000 bénéficiaires


District de Bamako

Ville de Bamako
  • Actions menées :  en vue d’améliorer la gestion déficiente de la collecte et du traitement des déchets ménagers, la Fondation Veolia s'est engagée dans le cadre d'un partenariat avec le Ministère malien de l'Environnement et les coopérations décentralisées françaises, à mettre à disposition des GIE ses compétences et savoir-faire.
  • Principal partenaire : Ministère malien de l'Environnement
  • Contribution financière de la Fondation : 150 K€ 
Quartier de Banconi Dianguinébougou (commune 1 du district de Bamako)
  • Actions menées : afin de pallier le déficit chronique d'alimentation en eau potable, construction et  mise en oeuvre d'une Adduction d'Eau Sommaire (AES) dans le quartier de Banconi Dianguinebougou
  • Principal partenaire : Eau et Environnement du Sahel (EDS)
  • ​Contribution financière de la Fondation : 110 K€ 
Sikora Farada (commune 1 du district de Bamako)
  • Actions menées : approvisionner les populations en eau potable la population du quartier de Sikoro Farada par l’extension du réseau existant et l’augmentation de la production d’eau. Former  les populations à la gestion durable des ouvrages hydrauliques
  • Principal partenaire : Energie, Eau et Environnement du Sahel (EDS) (Sikoro Farada - Commune I)
  • Contribution financière de la Fondation : 96 K€ 
Senou (quartier périphérique du district de Bamako)
  • Actions menées : amélioration de la desserte en eau de Senou, avec la réalisation d'un mini-réseau de bornes fontaines alimenté par un forage et le renforcement des capacités d'organisation du GIE mis en place pour sa gestion.
  • Principal partenaire : Association pour un Développement Durable (ADED)
  • Contribution financière de la Fondation : 45 K€ 
Samaya (quartier périphérique de Bamako)
  • Actions menées :  réalisation d’un forage équipé d'une pompe solaire dans le Grand séminaire de Samaya pour approvisionner la population en eau potable. Réalisation également du raccordement de la pompe solaire ainsi installée au château d'eau existant, avec le traitement de l’eau.
  • Principal partenaire : Le Grand Séminaire de Samaya
  • Contribution  financière de la Fondation : 30 K€ 
Sirakoro-Méguetana (village périphérique de Bamako)
  • Actions menées :  réalisation d'un mini réseau d'eau et pose d'un systeme d'éclairage pour sécuriser les points d'eau,et les actions de sensibilisation et de formation à la gestion de l’eau et  des ouvrages de production.
  • Principal partenaire : l'ONG Energie, Eau et Environnement du Sahel (Sirakoro - Commune 1)
  • Contribution financière de la Fondation : 13 K€
Daoudabougou (commune de Bamako 5)
  • Actions menées : renforcement des capacités d'action d'un GIE malien spécialisé dans le ramassage des déchets. 
  • Principal partenaire : Association Un Jour, une Pensée
  • Contribution financière de la Fondation : 6 K€ 

 

Région de Gao

> Projet en cours

> Auparavant...

Inarankadane (cercle de Ménaka)
  • Actions menées : dans le cadre de la rénovation de l’école du village, construction de latrines sèches et d’un puits de 60 mètres, infrastructures destinées à améliorer les conditions d’étude et d’enseignement pour les élèves et les professeurs.
  • Principal partenaire : SJB (Saint-Jean-de-Boiseau) amitiés internationales
  • Contribution financière de la Fondation : 22 K€
Tin Aoukert (village touareg du Cercle de Gao)
  • Actions menées : remise en service un forage existant pour éviter la concentration de populations du seul point d'eau de Tin Aouker.  Installation d’une station photo-voltaïque de pompage : des panneaux solaires alimentent une pompe immergée en bas du forage à une profondeur de 60 m. L'eau ainsi remontée est stockée dans un réservoir. La vie des populations et des troupeaux peut s'affranchir de la quête incessante de nouveaux points d'eau.
  • Principaux partenaires : Association Imbidjadj Solidarité, Ville de Saint-Martin d’Uriage, société malienne AVELUX.
  • Contribution financière de la Fondation : 10 K€
Cercle de Gao
  • Actions menées : Mission d’expertise et de soutien technique pour adapter, dans un quartier pilote, les projets envisagés par la Commune dans le cadre de son Plan Stratégique d’Assainissement. Réalisation d’un diagnostic de terrain et formulation de recommandations techniques (gestion individuelle et collective des eaux usées, gestion et au traitement des boues).
  • Principaux partenaires : Grand Nancy, NANCIE, Association Internationale des Maires Francophones, Agence de l’Eau Rhin-Meuse, Commune urbaine de Gao.
  • ​Mécénat de compétence : 15 jours/homme

 

Région de Tombouctou

Cercle de Niafunké (15 villages)
  • Actions menées 
Niafunké 1 : une adduction dans chaque village grâce au pompage solaire. Au final, chacun des villages est équipé d'un forage et d'infrastructures adaptées aux besoins exprimés par les communautés (canalisation, bornes-fontaines publiques, châteaux d'eau) pour permettre un meilleur usage de l'eau dans la région.  Parallèlement, des latrines conçues pour permettre la récupération du biogaz sont réalisées dans certains villages.

Niafunké 2 : une adduction d'eau qui génère des crédits carbone. Il s'agit de réduire le prix de vente de l'eau et donc de soutenir la généralisation de l'accès à l'eau potable dans cette zone de grande pauvreté. Pour achever les travaux d'équipement et préparer ce programme de formation, plusieurs volontaires se sont succédé sur le terrain en 2009 et 2010. Un expert a également été détaché durant une année, ainsi que  quatre autres sur des durées de quatre mois.
  • Principaux partenaires : PADL, Ministère de l’Environnement, Association ARP Développement, Fondation Gold Standard, Fondation Vitol.
  • ​Contribution financière de la Fondation : 285 K€
Commune d’Alafia (cercle de Tombouctou)
  • Actions menées :  réalisation de deux forages équipés de pompes solaires avec leurs accessoires et de cuves d'eau dans les écoles de Koriomé et Tissinssak de la commune rurale d'Alafia (rattachée à la commune urbaine de Tombouctou). Elle se décline en deux volets principaux : l’exécution des ouvrages et les actions de sensibilisation et de formation à la gestion de l’eau et  des ouvrages de production.
  • Principal partenaire : Association Les Anges de l'eau
  • Contribution financière de la Fondation : 45 K€
Saraféré (commune de Fittouga, cercle de Niafunké)
  • Actions menées : réhabilitation d’une adduction d’eau sommaire avec système de pompage solaire.
  • Principal partenaire : Association Energie – Eau et Environnement du Sahel
  • Contribution financière de la Fondation : 20 K€
Soumpi et N’Gorkou (communes du cercle de Niafunké)
  • Actions menées :  mise en œuvre de forages assortis de systèmes de pompage solaire et de mini réseaux de distribution de l’eau.
  • Principaux partenaires : Niafunké Solena
  • Contribution financière de la Fondation  : 40 K€
  
Drinking water for an isolated province of Mali thanks to solar energy diaporama,9540-13-Forage-réussi.jpeg


Région de Kayes

Cercle de Yélimané (11 communes rurales, 1 commune urbaine et 94 villages)
  • Actions menées : En 2004, la ville de Montreuil lance le  Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (Paddy). Ce programme exemplaire s'inscrit dans la politique de décentralisation de l'eau du Mali, en ayant pour objectif d'améliorer l'accès à l'eau dans les communes tout en renforçant les compétences locales pour une gestion pérenne des installations. D'autre part, l'originalité du Paddy est d'encourager, entre plusieurs villages, le partage de la ressource en eau et de la maîtrise d'ouvrage des installations.

    Dans ce cadre,  réhabilitation et extension de  l'accès à l'eau potable de Yélimané, chef-lieu du cercle, et de trois villages limitrophes. Conception, mise en œuvre d’un projet d’aménagement d’infrastructures hydrauliques ; études techniques approfondies, important travail de concertation avec la population, construction de 2 forages et d’un réseau de 10 Km alimentant bornes fontaines et branchements privés,  formation et sensibilisation.
     
  • Principaux partenaires : Ville de Montreuil, Syndicat des Eaux d’Ile-de-France, associations de migrants, communes bénéficiaires, Eau Vive, Direction de l’Hydraulique, pS-Eau.
     
  • Contribution financière de la Fondation : 340 K€- 560 jours homme

    En savoir plus
Diafounou Tambacara, Diafounou Gory, Fanga, Gory, Guidimé, Kirané Kaniaga, Konsiga, Krémis, Marékhaffo, Soumpou, Toya, et Tringa
  • Actions menées : réalisation de 23 périmètres maraîchers au bénéfice direct de 700 familles, dans le cadre du Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (PADDY) au Mali. Le maraîchage est une thématique encouragée par la Fondation qui participe d'une réflexion économique sur la création d'activités génératrices de revenus afin de faciliter l'accès à l'eau.
  • Principaux partenaires : AFAK, Ministère de l’Agriculture du Mali
  • Contribution financière de la Fondation : 50 K€  
Gory Banda et Yaguiné Banda (Yélimané)

1er volet​

  • Actions menées : réalisation d'une adduction d'eau potable interconnectée entre les villages de Gory Banda et Yaguiné Banda, qui comprend l'équipement de deux forages, un réseau d'eau potable de 6 km avec l'alimentation de 11 bornes fontaines publiques.
  • Principal partenaire : Association Eau Vive.
  • Contribution de la Fondation : 40 K€ 

2e volet

  • Actions menées : amélioration de la distribution en eau potable des deux villages par la réalisation d'extensions et de branchements privés sur le réseau d'adduction.
  • Principaux partenaires : Association intercommunautaire pour l'acces à l'eau potable à Gory Banda et Yaguine Banda (AICE2B).
  • Contribution de la Fondation Veolia : 2,5 K€
Sero Diamanou (chef-lieu de commune, Cercle de Kayes)
  • Actions menées : Le projet "Eau potable à Séro" consiste à approvisionner en eau potable près de 20 000 habitants de la Commune rurale de Séro Diamanou en améliorant le système d'adduction en eau potable du village de Séro,  à savoir le forage et le château d’eau, tout en apportant des améliorations comme le pompage solaire.
  • Principaux partenaires : Espoir des Villages de Séro
  • Contribution financière de la Fondation : 40 K€

    > En savoir plus
Guenikoro (cercle de Kita)
  • Actions menées : En complément d’actions menées localement pour renforcer l’autosuffisance alimentaire (construction de systèmes d’irrigation pour les cultures et les pâturages, formation…) et l’accès des populations aux services de santé et d’éducation de base (écoles, dispensaire…), réalisation d’un forage, d’un château d’eau et d’un réseau de distribution d’eau potable.
  • Principaux partenaires : AADESCT (Association d’amitié pour le développement économique, social et culturel de Tomboloa), associations de migrants (Ville de Vitry-sur-Seine).
  • Contribution financière de la Fondation : 40 K€
Galé et Limakolé (cercle de Kita)
  • Actions menées :  Installation d’une adduction d'eau potable dans la zone de Galé/Limakolé comprenant puits, station de pompage, traitement et distribution par bornes fontaines.
  • Principaux partenaires : Synergie Environnement
  • Contribution financière de la Fondation : 20 K€
Moutan Soninke (commune de Fatao, cercle de Diéma)
  • Actions menées : construction d’un château d’eau et d’un réseau de distribution, avec l’installation de six bornes fontaines en différents points de la commune. Dans un souci de pérennité, le projet comprend également l’accompagnement par une structure locale et la constitution d’une association d’usagers afin d’assurer la gestion des installations.
  • Principaux partenaires : Association Bergers en Scène, migrants, ministère des affaires étrangères (FSP Co-développement), CR d’Île-de-France, Direction de l’Hydraulique.
  • Contribution financière de la Fondation : 15 K€

 

From Montreuil to Yelimane, in Mali diaporama,8951-nov-mali-258.jpeg



Région de Koulikoro

Koumi et Nerekoro (cercle de Kolokani)
  • Actions menées : Pour pallier l’absence totale d’infrastructures modernes, réalisation de deux adductions d’eau dans ces villages. Les forages équipés de pompage solaire alimentent chacun  un château d’eau métallique et un réseau de bornes-fontaines. La maîtrise d’ouvrage est communale et une maîtrise d’eau déléguée est assurée par la Direction hydraulique du Ministère.
  • Principaux partenaires : Energie Eau & Environnement du Sahel
  • Contribution financière de la Fondation : 150 K€

    En savoir plus
47 villages de 10 communes rurales (cercles de Kati et Dioïla)
  • Actions menées :  Amélioration de façon durable de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement à travers la réalisation et la gestion décentralisée des infrastructures hydrauliques et d’assainissement :
    - formation et équipement de 10 réparateurs de pompes
    - mise en place de 4 groupements mutuels de réparation de pompes
    - passation d'appels d'offres pour la réalisation de 12 forages aménagés
    - réalisation des 12 forages
    - réalisation de 94 latrines familiales
    - fournitures de postes d'eau potable
  • Principaux partenaires : Association Eau Vive
  • Contribution financière de la Fondation : 40 K€

    En savoir plus
Kobolo (cercle de Banamba)
  • Actions menées : Équipement du  centre de santé communautaire d’un système d'adduction d'eau grâce à 'un système reposant sur une pompe photovoltaïque, un château d'eau et quatre bornes-fontaines. Des travaux d'assainissement ont également été réalisés, dont la construction de cinq blocs de trois latrines chacun. Au total, quatorze villages, soit près de 8000 personnes, sont concernés par cette amélioration notable de leurs conditions de vie à l'hôpital.
  • Principaux partenaires : Ville de Gentilly, Agence de l’Eau Seine-Normandie, Association Malienne de Solidarité et de Coopération Internationale pour le Développement (AMSCID).
  • Contribution financière de la Fondation : 30 K€

    En savoir plus