Former des milliers de personnes aux problématiques environnementales

En réunissant des experts de différents horizons, l’Université virtuelle environnement et développement durable (Uved) élabore et met à disposition des contenus pédagogiques en ligne. Ces sessions de formation (Mooc), accessibles depuis n’importe quel support connecté, s’adressent au plus grand nombre pour sensibiliser au respect de l’environnement.

Sandrine Sourisseau, Veolia
« Je trouve le programme d'enseignement du MOOC Biodiversité particulièrement bien fait. Nous avons vraiment des choses à dire sur ces sujets et nous nous impliquons aux côtés de l'équipe d'experts et de Gilles Bœuf pour enrichir les contenus. »


Créée et soutenue par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, l’Université virtuelle environnement et développement durable (Uved) a pour objectif de contribuer à l’éducation et à la formation de l’ensemble des acteurs du domaine de l’environnement et du développement durable. Sa spécificité ? Elle développe des outils immatériels de transmission du savoir : l’Uved met à disposition des ressources numériques et des outils de formation labellisés, à haute valeur scientifique, pédagogique et technique.
 
Des Mooc pour démocratiser le savoir
Depuis 2013, cette ambition se concrétise par l’élaboration de sessions de formation en ligne, accessibles via tout support connecté. Ces “Massive open online courses” – ou “Mooc” – consistent à publier des cours et à organiser leur diffusion auprès d’un très grand nombre de participants. Les savoir-faire transmis se doublent d’interactions entre les participants d’une part – des « apprenants » – et les enseignants d’autre part.
 
Nouveaux modèles d’offre éducative, les Mooc permettent de démocratiser les connaissances générées dans les établissements d'établissement supérieur les plus prestigieux au monde. Ils sont structurés afin de permettre un apprentissage flexible : apprendre ce qu'on veut, quand on veut.
 
Une sensibilisation à la biodiversité
En 2014, l’Uved s’est engagée dans la conception d’un Mooc, soutenu par la fondation Veolia, sur la biodiversité. L’objectif était d’apporter des points de repère sur ces questions et de montrer que la préservation des dynamiques écologiques est l’affaire de tous. L’Uved entend ainsi contribuer à l'évolution des perceptions sociales en matière de biodiversité ainsi qu'à l'accroissement du niveau d'implication des acteurs sociétaux dans sa préservation.
Mooc Biodiversité Flyer
Gilles Bœuf, président du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN), a défini le programme du cours et a mobilisé des experts scientifiques dont les chercheurs de Veolia sur chacun des thèmes du Mooc : définition de la biodiversité et enseignements des crises du passé, biodiversité des océans et ressources, biodiversité continentale (rivières, forêts, agriculture), biodiversité et ville, biodiversité et santé, gestion de la biodiversité, biodiversité et humanités.
 
Les experts ont décidé du contenu (une dizaine de vidéos de 6 à 7 minutes) et proposé, en complément, des activités (quiz, exercices, ressources complémentaires, conférences en direct, etc.). Ils se sont adjoint d’autres expertises pour créer ce programme : au total, 35 spécialistes ont été mobilisés pour la réalisation de 70 vidéos intégrées à ce Mooc Biodiversité.

 
Guide d'utilisation des vidéos issues des MOOC de l'Uved
PDF - 2.28 Mo

Le changement climatique à l’occasion de la COP21
Un an plus tard, l’Uved a lancé un nouveau Mooc. Egalement soutenue par la fondation Veolia, la formation a été dédiée, quelques semaines avant l’ouverture de la COP21, aux "Causes et enjeux du changement climatique". L’objectif était de tracer un tableau général du problème du changement climatique en donnant aux participants des éléments suffisants pour être capables d’opposer une réflexion personnelle aux polémiques multiples qui ont entouré ce sujet. Les vidéos, à l’origine francophones, ont été traduites en anglais. Hervé Le Treut, professeur à l’université Pierre et Marie Curie et à l’Ecole Polytechnique, directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace, a joué le rôle de référent scientifique et Jean Jouzel (CEA) celui de parrain.
MOOC Changement climatique FLYER
 
Une quarantaine d’acteurs issus de 15 établissements d’enseignement supérieur et de recherche différents ont été impliqués dans ce projet : huit experts scientifiques et 38 intervenants. Le cours a été proposé par étapes, du 19 octobre au 30 novembre 2016. Au-delà de ces six semaines, les vidéos qui ont alimenté le Mooc restent en accès libre pour les enseignants et équipes éducatives.

Amélie Rouvin
« En tant que coordinatrice du sujet COP21 pour le groupe Veolia, je soutiens vivement ce projet d'un MOOC sur le climat car il permet non seulement un accès gratuit à la formation à un large public (sujet d'ailleurs complexe qui nécessite ce type d'apprentissage), mais également il s'inscrit totalement dans l'implication du groupe Veolia sur ce thème. En effet, ce MOOC apportera un contenu supplémentaire dans le discours climat du Groupe et ce, à quelques semaines à peine du démarrage de la COP21 à Paris. Son contenu sur les causes du changement climatique est en lien avec la position prise par Veolia de soutien aux conclusions du GIEC ; de plus, l'intervention d'un expert VERI permettra de lier les enjeux avec les pistes de solutions. »

 
L’ingénierie écologique en 2017
Le soutien de la Fondation à l’Uved se prolonge avec le projet d’un Mooc sur l’ingénierie écologique, piloté par Luc Abbadie, professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, directeur du Laboratoire BIOEMCO/Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris (CNRS UPMC, IRD, INRA, UPEC, ENS). Il réunira autour de lui un référent scientifique et une équipe de plusieurs experts issus de disciplines et d'établissements variés (établissements d'enseignement supérieur, organismes de recherche, entreprises, collectivités territoriales, etc.). Pendant cinq semaines, le cours reprendra l’histoire de l’ingénierie écologique, les raisons de son développement, ses bases écologiques, les défis à relever (agroécologie, adaptation des villes aux changements climatiques, pilotage des services écosystémiques, compensation écologique, etc.), sans oublier le contexte social. Des exemples de réussite ou d’échec de l’ingénierie écologique seront également proposés pour en tirer quelques leçons.

Coline Jacobs :
« La sensibilisation du plus grand nombre conduit au changement et facilite l'acceptation de nouvelles conceptions, méthodes et pratiques. C'est dans ce contexte que notre soutien au Mooc dédié à l’ingénierie écologique s'inscrit. Nous soutenons à la fois la gratuité et le libre accès donné au matériel pédagogique (par la suite récupérable), permettant ainsi à tous de se former. »


Des collaborateurs Veolia ​parmi les experts

Parmi les experts présents dans l’équipe d'intervenants du Mooc sur la biodiversité figurait Stellio Casas, écotoxicologiste de Veolia Recherche & Innovation. Il est intervenu dans une vidéo sur la biosurveillance, outil de gestion de la biodiversité. Les contenus qui ont alimenté ce Mooc restent d’ailleurs accessibles en dehors de la session de formation proprement dite : ils sont disponibles sur le site de l’Uved.
 
Stellio Casas - portrait

Stellio Casas

Fabienne David - portrait

Fabienne David

Parmi les experts sollicités par l’Uved pour participer au Mooc sur les "Causes et enjeux du changement climatique" figurait Fabienne David de Veolia Recherche & Innovation. Son intervention sur les “Solutions d'aménagements urbains en prévention/adaptation des îlots de chaleur urbains” a été la vidéo la plus appréciée de la cinquième semaine de cours. Retrouvez là sur la chaîne de diffusion Canal-Uved.
 

Crédits visuel : Morganimation/Fotolia