Prix d'Excellence des Nations Unies pour le Service Public pour le projet Modeab

La commune de Bangangté au Cameroun, aidée par la fondation Veolia depuis 2007 pour réhabiliter ses réseaux d'eau potable, développer l'assainissement et surtout créer un véritable service public de l'eau, reçoit le Prix d'Excellence des Nations Unies pour le service public.
“Les réalisations exceptionnelles de votre institution démontrent l'excellence dont vous avez fait preuve en matière de création de Service Public et je suis convaincue de sa contribution significative à l'amélioration de l'administration publique dans votre pays. Vos actions serviront d'inspiration et d'encouragement pour ceux qui travaillent pour le service public.”
Elia Armstrong
Conseiller de projet (Département des Affaires Economiques et Sociales des Nations Unies)

 

Ce prix récompense le projet Modeab (Maîtrise d'ouvrage durable dans les secteurs de l'eau et de l'assainissement à Bangangté) que la fondation Veolia accompagne financièrement et en mécénat de compétences depuis l'origine.

En voie d'achèvement, ce projet a permis d'améliorer l'accès à l'eau et à l'assainissement d'une grande partie des 200 000 habitants de la commune mais surtout de mettre en place les conditions essentielles à sa pérennité en renforçant les capacités de gestion, d'organisation, de maîtrise d'ouvrage et de suivi-évaluation des acteurs communaux et locaux.

La Fondation a mis en place un système innovant de gestion des services d'eau : des mini-opérateurs privés exploitent les réseaux d'eau potable pendant que des comités d'usagers d'eau défendent les droits des populations, notamment concernant le tarif de l'eau, auprès de celui-ci. Une structure communale a également été créée pour appuyer et contrôler les deux autres acteurs.

La Fondation a su convaincre et mobiliser d'autres partenaires : l'AIMF (Association Internationale des Maires Francophones), le SIAAP (Syndicat Interdépartementale pour l'Assainissement de l'Agglomération Parisienne) et l'Agence de l'Eau Seine-Normandie, pour soutenir le projet qui contraste avec les systèmes de gestion communautaires habituellement mis en place au Cameroun.

En effet, le projet mené à Bangangté par la Fondation et récompensé par les Nations Unies a l'ambition d'être exemplaire pour les communes camerounaises où la plupart des 350 systèmes d'eau potable réalisés dans les années 1980 avec la coopération danoise ne fonctionnent plus, faute de suivi et de compétences pour assurer leur entretien.

PDF
Comprendre le Modeab (2.52 Mo)