Au secours des abeilles noires

Poursuivant son action en faveur de la sauvegarde des abeilles, symboles de la biodiversité et du vivant, le Parti Poétique crée un élevage d'abeilles noires - espèce francilienne endémique en voie de disparition - accessible au public et géré par et pour les apiculteurs.

Environnement et Biodiversité

Lieu
Saint-Denis, France

Marraine
Geneviève Ferone

Dotation
30 000 € au Comité du 05/06/2012

Porteur du projet

Le Parti Poétique

« À travers le miel, et le symbole de la ruche et de l'abeille, peut se greffer un champ d'expérimentations autour de l'empreinte environnementale de l'homme en milieu urbain. « Goûter votre ville », « Goûter votre quartier » sont une façon extraordinaire de promouvoir cette biodiversité, dans la droite ligne des valeurs de la fondation Veolia. Surtout, le projet donne une autre dimension du volet humain et de l'interaction avec les habitants de la ville. »

Geneviève Ferone

Depuis des décennies, des scientifiques et des militants écologistes tirent la sonnette d'alarme : la disparition constatée des abeilles entraîne un déficit de pollinisation de la végétation. Très engagée dans cette réflexion, l'association Le Parti Poétique a installé en 2000 un rucher expérimental sur le toit de la mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et créé depuis 2004 différentes installations apicoles dans l'espace public. Son objectif ? Mettre en place des expérimentations de cohabitation entre abeilles et humains en croisant différents types de savoir-faire (artistique, scientifique, urbain, pédagogique) afin de sensibiliser le grand public sur cet enjeu d'importance.

Soutenu par la fondation Veolia depuis 2009, le Parti Poétique a développé de nombreuses actions, dont un centre d'essaimage et de pédagogie (Zone sensible) et un projet fédérateur et itinérant (La Banque du miel). Situé à Saint-Denis, Zone sensible est tout à la fois un lieu de production de miel et un espace d'accueil et de pédagogie pour le public. Il abrite une miellerie collaborative, une annexe du rucher expérimental (toit de la mairie de St Denis), un atelier de construction de prototypes de ruches urbaines, un bureau de recherche et de production, de collectage et de stockage de données. Soutenu activement par les collectivités locales (Ville de Saint-Denis, villes de la Communauté d'agglomération, Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Région Île-de-France), il a accueilli près de 600 enfants en 2011. Quant à la Banque du miel, elle a également remporté un vif succès puisque le réseau de ses sociétaires a dépassé le millier en deux ans et qu'elle s'est développée avec des réseaux d'habitants à Blanc-Mesnil, Saint-Denis, Grenoble, Paris, Rouen, Londres, Genève et La Haye (Pays-Bas).

De la banque du miel à celle des reines, il n'y a qu'un pas

En 2011, le Parti Poétique a fait le choix de favoriser, parallèlement et de façon complémentaire à la production de miel avec la Banque du miel, celle d'abeilles, d'essaims et de reines avec la « Banque de Reines ». Celle-ci assure en particulier la pérennité de l'abeille noire, une espèce endémique francilienne qui a presque disparu au profit d'espèces importées. Ainsi, la Banque du miel produit du miel dont la vente permet de payer directement des apiculteurs pour qu'ils multiplient et fabriquent des essaims d'abeilles (au sein de la Banque de reines) et constituent ainsi un fond de sureté et de garantie pour les apiculteurs (à qui les reines sont offertes) qui ont connu des pertes importantes d'abeilles. Chaque étape de ce mécanisme « autoalimenté » a été réalisée séparément depuis plusieurs années en différents lieux par Olivier Darné, fondateur du Parti Poétique (Paris, Genève, Londres, Saint-Denis...).

Un élevage d'abeilles noires, mais pas seulement...

Non seulement la Banque de Reines permet aux apiculteurs de reconstituer leur cheptel gratuitement, mais elle constitue un réseau solidaire entre les professionnels et les amateurs, susceptible de donner lieu à un échange de pratiques et de savoir-faire entre les différents acteurs de l'environnement (apiculteurs, mais aussi éthologues, botanistes...). Un prototype (une vingtaine de ruches à Saint-Denis) a été créé mais il est trop exigu pour accueillir des visiteurs et des groupes scolaires. Il s'agit donc de bâtir, à Saint-Denis, tout près de Zone Sensible, sur le toit de l'actuelle miellerie du Parti Poétique, un espace d'accueil et de médiation de 25m2.

Poursuivant son soutien au Parti Poétique, la fondation Veolia se joint aux tutelles publiques de l'association qui participent au fonctionnement et à la programmation de Zone Sensible et de la Banque du miel. En prenant en charge une partie des dépenses en infrastructure et investissement du projet, elle contribue à la fois à améliorer l'accueil des classes sur Zone Sensible (création d'une main courante, d'une banquette pour accueillir un groupe d'enfants sur le rucher pédagogique et d'une seconde salle pour des ateliers pédagogiques et de recherche) et à créer la Banque de reines : aménagement du centre d'élevage, création des accès, des structures porteuses de ruches, de l'espace de médiation, d'un jardin pédagogique de plantes mellifères et à infusions, achat de matériel d'apiculture et d'élevage.


AUTRE PROJET SOUTENU

Parti Poétique
Domaine : Environnement et Biodiversité
Pays : France
Dotation : 16/06/2009

Création d'un centre ressource et de sensibilisation du public sur la préservation de l'environnement via le rôle des abeilles pollinisatrices.