De l'eau potable pour plusieurs villages et hameaux de la région de Saint-Louis


Impliqué dans une coopération étroite avec la commune de Ronkh au Sénégal, l'OMCI (Office Municipal de Coopération Internationale) de Commercy a souhaité développer l'accès à l'eau potable des habitants de la commune et s'est associé dans ce but au plan d'action du lac de Guiers lancé par le gouvernement sénégalais.

Humanitaire et Développement

Lieu
Commune de Ronkh (Région de St Louis), Sénégal

Parrain
Jean Bombardieri

Dotation
50 000 € au Comité du 27/05/2008

Porteur du projet

OMCI de Commercy

« This feasibility study, the meetings, interviews with the various partners, and the information I obtained, satisfy me about the seriousness of this project. I have been participating with Velioa Eau for 10 years in the activity and the projects of the OMCI. This project corresponds to the needs of the population and the solution adopted is the best, both technically and economically. Amalgamation of the resources makes it realistic and coherent. »

Jean Bombardieri

L'Office Municipal de Coopération Internationale (OMCI) de Commercy, travaille depuis 1990 en coopération décentralisée avec la commune de Ronkh au Sénégal sur un programme global qui intègre l'accès à l'eau potable, l'hygiène publique, la santé, l'éducation, la formation ou encore l'économie.
Depuis cette date, Veolia Eau accompagne l'association dans la mise en place des activités "eau", qui ont déjà permis à quelque 5 000 personnes d'accéder à l'eau potable.

Le nouveau projet qui se déroule sur les deux années 2008 et 2009, et pour lequel l'association fait appel à la fondation Veolia, fait partie intégrante d'une opération plus vaste lancée par le gouvernement sénégalais : le "Plan d'action du lac de Guiers", en cours de réalisation qui concerne l'aménagement hydraulique de tout le territoire de cette région.

Une eau sécurisée en quantité et en qualité

Il s'agit pour l'OMCI de raccorder les communautés villageoises situées au sud de la commune rurale de Ronkh. Les travaux consistent en la réalisation d'un réservoir, de 30 bornes-fontaines et de 36 000 ml de réseau. Grâce à cette prolongation du réseau et à ces nombreux raccordements, tous les villageois habitant à l'intérieur de ce périmètre seront approvisionnés équitablement.

D'un point de vue économique, l'intégration au sein du Plan permettra d'optimiser les investissements, ce qui rendra le coût de l'eau supportable. 4980 habitants pourront ainsi profiter de ce nouveau système et utiliser une eau sécurisée, tant du point de vue de la qualité que de la quantité.

Le projet est jugé exemplaire par le ministère des Affaires Étrangères. C'est un projet d'intérêt général puisque bon nombre des habitants concernés aujourd'hui n'ont pas accès à l'eau potable, et son intégration au patrimoine de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) en assurera le bon fonctionnement et la pérennité.