De l'eau sans sel et sans fluor pour la région de Guinguineo

Au nord-est de Kaolack, il faut aller chercher l'eau potable à très grande profondeur. Un premier réseau déployé à partir d'un forage de 273 mètres a permis d'approvisionner les 15 000 habitants de la commune de Guinguineo. Bientôt, d'autres villages seront raccordés.

Humanitaire et Développement

Lieu
Guinguineo, Sénégal

Dotation
38 000 € au Comité du 01/12/2009

Porteur du projet

Enda Tiers-Monde

« La fondation Veolia m'a envoyé en tant qu'expert pour valider le volet technique du projet de Guinguineo. Hydrogéologue de formation, je suis également membre du comité technique du Fonds de solidarité et de Développement Durable pour l'Eau du Grand Lyon qui finance des projets humanitaires dans ce domaine. Les efforts que nous avons déjà entrepris dans la région de Kaolack doivent se poursuivre : la région manque cruellement d'eau. »

David Poinard

Tarissement des puits en saison sèche, teneurs en sel et en fluor trop élevées : la commune de Guinguineo, située au nord-est de Kaolack (à environ 200 km au sud-est de Dakar), est en butte à des difficultés chroniques d'accès à l'eau potable. Outre les dangers en matière de sécurité alimentaire qu'elle fait encourir à la population, cette situation génère des problèmes de santé publique : les habitants souffrent par exemple de fluorose.

Depuis 2007, grâce à un partenariat entre le Fonds de Solidarité et de Développement Durable pour l'Eau du Grand Lyon, l'association sénégalaise Enda Tiers-Monde et la cellule Veolia Waterforce (aujourd'hui, dénommée Veoliaforce et intégrée à la fondation Veolia), un système d'approvisionnement en eau potable a pu être construit. Un forage de 273 mètres de profondeur approvisionne désormais un château d'eau d'une capacité de 150m3 et un réseau d'eau composé de 10 bornes fontaines. La formation d'un comité local de gestion de l'eau apporte une garantie de pérennité de fonctionnement des installations.

Permettre à 9000 villageois de plus d'accéder à une eau saine

Constatant les améliorations qui en résultent en termes de qualité de vie, plusieurs villages voisins ainsi que la commune proche de Ngathié Naoundé ont demandé à bénéficier également de cet accès à l'eau potable.

Le nouveau projet d'Enda porte donc sur l'extension du dispositif actuel, avec la construction de 15 000 mètres linéaires de réseau d'adduction d'eau potable et de 10 nouvelles bornes-fontaines. Dix fontainiers vont être formés et dix nouveaux comités de gestion constitués. Une initiative soutenue par la fondation Veolia et par son parrain, qui a apporté une nouvelle fois ses connaissances techniques pour s'assurer de la viabilité du projet. Au-delà des 15 000 habitants de Guinguineo, 9 000 villageois de plus auront bientôt accès à l'eau potable.