De la vigne au vin et du travail saisonnier à l'emploi qualifié


En Gironde, la SCOP Preistavigne ajoute à ses activités un nouveau métier de production de vin pour offrir à ses salariés en insertion des atouts supplémentaires sur le marché local de l'emploi.

Social et emploi

Lieu
Bègles et pays du Langonnais, France

Parrain
Antoine Bouvet

Dotation
20 000 € au Comité du 27/05/2008

Porteur du projet

Preistavigne

« Sur les plans de la gestion, de la production et de l'accompagnement vers l'emploi, l'entreprise réunit toutes les conditions de la réussite. Nous resterons bien sûr attentifs au bon pilotage du développement de l'activité. Mais ce projet n'a rien d'un « coup » et représente au contraire un investissement à long terme. Grâce à la Fondation, nous avons ici l'opportunité de soutenir une initiative d'insertion attendue par les autorités locales et inscrite, qui plus est, au cœur de l'identité historique et culturelle de ce territoire. »

Antoine Bouvet

Pour les responsables de la SCOP Preistavigne, structure d'insertion par l'économique reconnue dans le Bordelais, passer de l'entretien de la vigne à la production et à la vente de vin, c'est aussi permettre aux personnes qu'elle aide de passer de la précarité du travail saisonnier, à des postes multi-tâches plus qualifiés, donc à des emplois plus pérennes.
C'est dans cette perspective qu'elle a pris en fermage une exploitation viticole de 8,75 ha implantée en AOC Graves, dont elle doit entièrement aménager et équiper le chai (cuves, barriques, pompe, égrappoir, informatique...). L'investissement est important, mais les vignes de vingt ans d'âge sont en pleine maturité et la SCOP va ainsi pouvoir se doter des matériels les mieux adaptés à ses exigences, en termes de sécurité, de qualité du produit et de respect de l'environnement.

Bien formés et mieux armés pour un emploi durable

 

Depuis 2005, Preistavigne, qui emploie aujourd'hui 15 demandeurs d'emploi en insertion, propose aux châteaux du Langonnais toutes les prestations manuelles de la vigne : taille, tombée des bois, etc. Dans cette région riche en pin maritime, elle intervient également en sylviculture (plantation, élagage...) pour une coopérative forestière.

Au départ, la plupart des bénéficiaires, issus des villes de Cadillac et Langon et dépourvus de moyen de transport, ne connaissent pas les techniques de la vigne. Attentive au développement de l'autonomie de chacun, elle leur procure donc une formation solide, d'une part via ses équipes d'encadrement sur le terrain, d'autre part en association avec la Maison familiale et rurale de Beauséjour, qui les accueille dans des cycles qualifiants.

Avec cette nouvelle activité proprement vinicole, par ailleurs plus rentable, Preistavigne franchit un cap. Conduite d'engins et de tracteurs, travail dans le chai, gestion de stocks... Autant de savoir-faire que ses salariés vont pouvoir acquérir pour devenir des ouvriers véritablement polyvalents et mieux répondre aux besoins des vignerons, propriétaires et exploitants de la région.

Déterminée à obtenir le label Qualirei du Comité national des entreprises d'insertion (CNEI), remarquée et soutenue par France Active, Preistavigne bénéficie du soutien de nombreux partenaires pour ce projet, qui étend son périmètre d'action comme les compétences des personnes qu'elle accompagne.