News & newsletter
25 octobre 2019

Gombessa 5 : premiers retours après 400 heures de plongées

Quatre plongeurs ont vécu confinés pendant plus de trois semaines l’été dernier dans une station bathyale. Ils ont réalisé 400 heures de plongées et exploré les fonds à -60 et -144 mètres. Baptisée Gombessa 5, cette expédition a permis d’étudier les écosystèmes profonds de Méditerranée. Premier bilan.

Gombessa 5 - Jeroen van de Water, Centre scientifique de Monaco, montre au réalisateur les 6 espèces de gorgonaires échantillonnées

Jeroen van de Water, Centre scientifique de Monaco, montre au réalisateur les 6 espèces de gorgonaires échantillonnées. Photo © Julie Deter/Andromède Océanologie

Renommé pour ses expéditions dans les grands fonds, Laurent Ballesta est un plongeur émérite. Il explore les profondeurs des mers pour mener des expertises écologiques en organisant de véritables épopées sous-marines qui conjuguent expertise de la plongée autonome et ambition scientifique.

L’édition 2019 de ces expéditions baptisées Gombessa s’est concrétisée par 28 jours en Méditerranée : quatre plongeurs ont vécu confinés à 100 mètres de profondeur, dans une “station bathyale”, c’est-à-dire un système de caissons pressurisés permettant la plongée à saturation, pour sillonner la côte entre Marseille et Monaco. Objectifs : évaluer l’état des eaux et de la biodiversité de cette zone dite “crépusculaire”.

Filtration d'eau de mer prélevée en profondeur pour en étudier les bactéries. © Julie Deter Andro

Pendant près de 400 heures de sorties en scaphandre, des images (photos et vidéos) inédites d’espèces jamais illustrées vivantes dans leur milieu ont été prises. Un inventaire des poissons présents sur six sites est en cours à partir de l’ADN environnemental extrait de l’eau prélevée de la surface jusqu’à -120 m.

L’équipe de Laurent Balesta s’est également intéressé au profil de température de chaque site, dans un contexte d’été particulièrement chaud. Les températures ont varié de 26,7 °C en surface à 13,8 °C au plus profond de la sonde de mesure (-197 m).

D’autres sujets d’intérêt ont été soumis aux 13 partenaires scientifiques de l’expédition. Parmi ses soutiens, l’association L'Œil d’Andromède qui organise les plongées compte les fondations Veolia et Prince Albert II de Monaco, les chaînes Arte et Ushuaïa TV, ou encore l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, l’Agence française pour la biodiversité...

*
* *

En savoir plus :