Prévenir les épidémies de choléra

Afin de prévenir les épidémies dévastatrices de choléra en République Démocratique du Congo, l'équipe Santé et Environnement rural (SERF) de l'Université de Franche-Comté, dirigée par Renaud Piarroux, professeur de parasitologie et de mycologie, souhaite analyser précisément les conditions de développement du bacille cholérique.

Humanitaire et Développement

Porteur du projet

Université de Franche-Comté

Lieu
 Kinshasa, République Démocratique du Congo

Parrain
Thierry Vandevelde

Dotation
26 300 € au Comité du 03/07/2007

« Il s'agit d'appréhender un problème de santé majeur en remédiant à la qualité de l'environnement pour cette région d'Afrique touchée régulièrement par des épidémies de choléra. Les résultats de cette étude aboutiront à des solutions pour lutter contre cette maladie. »
Thierry Vandevelde

En Afrique sub-saharienne, le choléra demeure une maladie endémique très meurtrière. Parmi les pays régulièrement touchés par ce fléau, la République Démocratique du Congo enregistre régulièrement des milliers de décès dus à cette maladie diarrhéique extrêmement contagieuse. Ainsi, entre 2000 et 2005, pas moins de 68 000 cas ont été répertoriés dans l'ensemble du pays et 3 400 personnes ont succombé à la maladie dans les seules provinces du Katanga et du Kasaï Oriental. Au total plus d'une centaine d'épidémies de choléra ont été détectées, essentiellement dans les provinces de l'est du pays, et aucune mesure efficace n'a jamais été prise pour prévenir les crises, faute d'éléments d'analyse suffisants.

Sauver des vies grâce à la compréhension du déclenchement des épidémies

 

Cette infection intestinale provoque de fortes diarrhées et des vomissements qui peuvent conduire à une déshydratation fatale, faute de traitement rapide. Elle est due à une bactérie présente dans l'eau stagnante (dans les estuaires, les bras morts des rivières, certains abords de lacs). Aussi, pour tenter d'apporter à moyen terme des solutions à cette situation insupportable, les chercheurs du service de parasitologie et mycologie du CHU de Besançon ont décidé de réaliser une étude approfondie de l'épidémiologie du choléra dans les régions lacustres de la République Démocratique du Congo.

Cette étude s'attachera à déterminer les différentes étapes et les causes du déclenchement des épidémies. Pourquoi à un moment donné l'épidémie se propage-t-elle alors qu'elle prend sa source dans des zones infectées par le bacille de façon endémique? Qu'est-ce qui favorise son expansion soudaine? C'est en cherchant à répondre à ce type de questions que les chercheurs pourront identifier les mesures adéquates et concrètes de prévention qui permettront d'enrayer le développement de la maladie.

Les efforts se porteront ensuite sur des programmes ciblés d'amélioration des conditions sanitaires, d'accès à l'eau potable ou bien encore de vaccination. Les problèmes d'eau et d'assainissement étant clairement liés au développement de ce fléau, l'équipe en charge de cette étude comportera à la fois des médecins épidémiologistes et des ingénieurs spécialistes de l'environnement et notamment des experts de Veoliaforce.