Quand les étudiants se mobilisent pour que les plus jeunes puissent les suivre


Pour soutenir efficacement les élèves du collège à poursuivre avec succès leur scolarité, l'association Zup de Co les fait accompagner par des étudiants durant toute une année. Un engagement dont ils peuvent aussi se prévaloir.

Social et emploi

Lieu
Ile-de-France, France

Parrain
Olivier Grunberg

Dotation
25 000 € au Comité du 27/05/2008

Porteur du projet

Zup de Co

« Zup de Co veut agir en amont et accompagner l'entrée au collège, pour empêcher le décrochage précoce de certains élèves. À la différence des entreprises de soutien scolaire, Zup de Co travaille en étroite collaboration avec les enseignants et se considère comme une association complémentaire de l'enseignement public. Leur prétention est d'aider certains élèves à suivre correctement le programme fixé par l'enseignant. »

Olivier Grunberg

De plus en plus de professionnels le reconnaissent : le fameux "ascenseur social" s'est considérablement ralenti ces dernières années. Il y a par exemple trois fois moins d'élèves d'origine modeste qui parviennent à intégrer une Grande École qu'il y a dix ans.
Autres résultats préoccupants : 15 % des élèves qui entrent en sixième ne maîtrisent pas bien la lecture, l'écriture ou le calcul et 160 000 jeunes quittent chaque année le secondaire sans diplôme - ni a fortiori la moindre qualification.

Face à ces constats alarmants, une association française, Zup de Co, s'est créée il y a trois ans sur le modèle de l'expérience "Teach America" menée aux Etats-Unis. L'idée est d'inciter les étudiants à aller donner des cours de soutien scolaire individualisé dans les collèges.

Intégrer ce soutien scolaire dans le cursus de l'étudiant

 

Au contraire d'autres initiatives de ce secteur, la démarche initiée par Zup de Co travaille en absolue collaboration avec les enseignants. Les étudiants volontaires aident les élèves en difficulté - issus en majorité de quartiers défavorisés - à suivre le rythme scolaire, à intégrer les enseignements qu'ils reçoivent et à éviter, in fine, les "décrochages" qui constituent les plus sûrs chemins vers l'échec scolaire. Zup de Co fait intervenir ses étudiants en classes de 6ème et 5ème dans les principales matières : français, mathématiques et langue vivante (en général anglais). Par groupes de quatre ou cinq, ils se rendent dans les établissements scolaires identifiés comme "difficiles" par les collectivités territoriales et interviennent après la fin des cours.

Mais l'originalité de Zup de Co ne s'arrête pas là : les intérêts des étudiants volontaires sont également pris en compte. L'association met en effet en place des partenariats avec les établissements supérieurs dont ils suivent les cours afin de valoriser leurs expériences. Il s'agit, en démontrant le sérieux et l'intérêt de leur engagement au service des plus jeunes, de le faire intégrer dans le cursus global, sous forme d'Unité de Valeur universitaire ou de stage.

Pour renforcer cette demande, les étudiants sont recrutés, formés et tutorés tout au long de l'année par des formateurs. Par ailleurs, l'association travaille également avec les entreprises afin de favoriser les rencontres entre les étudiants, les jeunes qu'ils aident et le monde du travail. L'ambition étant double à ce niveau : les jeunes élèves découvrent des métiers dont ils n'avaient aucune connaissance et les entreprises rencontrent des étudiants qui prouvent déjà de sérieuses qualités relationnelles et pédagogiques.

Lancé dès la rentrée scolaire 2007-2008, Zup de Co a accompagné lors de sa première année de fonctionnement 80 élèves avec 80 étudiants dans plusieurs collèges de Cergy-Pontoise, de Nanterre, des XVIIème et XVIIIème arrondissements de Paris. Pour 2008-2009, elle compte étendre ce dispositif à 300 élèves en élargissant son champ d'action à des établissements des XIIIème et XIXème arrondissements et à certaines communes du plateau de Saclay.