Remettre en marche l'ascenseur social

Depuis 2005, l'Institut Télémaque œuvre à une meilleure égalité des chances : en partenariat avec l'Education nationale et un réseau de salariés d’entreprise, il accompagne jusqu'au baccalauréat des jeunes brillants et motivés issus de milieux défavorisés.

Social et emploi

Lieu
Ile-de-France, Nord, Rhône-Alpes (France)

Marraine / Parrain
Brigitte Durand
Marc d’Engremont

Dotations
87 500 € sur cinq ans au Comité du 21/01/2009
45 000 € sur trois ans au Comité du 23/05/2014
35 100 € au Comité du 26/04/2017
17 550 € au Comité du 28/11/2018
17 550 € au Comité du 16/03/2020
10 000 € le 11/05/2020

Porteur du projet

Institut Télémaque

Dès 2009, la Fondation et la direction des ressources humaines se sont attachées à susciter des vocations de tuteurs parmi les salariés Veolia et l'ont fait avec succès. Certains d'entre eux ont été remplacés au cours de ce long partenariat du fait de l'évolution de leur carrière (mobilité ou départ...) mais tous ont témoigné de l'enrichissement personnel de cet accompagnement.
Brigitte Durand
Marraine

L'ascenseur social est en panne, surtout dans le secondaire : le constat est partagé par la majorité des professionnels de l’enseignement. Un rapport du Sénat soulignait en 2007 qu’un enfant d’ouvrier a sept fois moins de chance qu’un enfant de cadre supérieur ou d’enseignant d’accéder aux études supérieures en France. Dès le collège, les élèves ne sont pas sur un pied d’égalité. Les jeunes de milieux défavorisés disparaissent au fil des études supérieures : ils sont rarement présents dans les filières sélectives, en master ou en doctorat.

Pour remédier à cette situation, l'Institut Télémaque a développé une démarche : détecter les bons élèves issus de milieux défavorisés et les accompagne depuis le collège vers leurs études supérieures. L’Institut révèle des potentiels empêchés de jeunes dans des territoires fragiles et prioritaires en s’appuyant sur des acteurs complémentaires L’ambition est claire : résoudre massivement la problématique du déterminisme social en France.

Créer les conditions d'une plus grande équité sociale

Toute l’originalité de son action repose sur le double tutorat. Grâce à un partenariat avec un panel de grandes entreprises, l’Institut Télémaque propose aux élèves sélectionnés d’être suivis en parallèle par un référent, issu de l’équipe pédagogique de l’établissement dont il suit l’enseignement, et par un tuteur salarié d’entreprise, volontaire pour l’accompagner tout au long de ses études. Ensemble, le référent scolaire et le tuteur d’entreprise soutiennent l’élève aussi bien pour tout ce qui concerne son parcours scolaire que son épanouissement personnel.

 

Plus de 930 jeunes accompagnés issus de 170 établissements scolaires partenaires

80 entreprises partenaires

4 régions : Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Hauts-de-France

Les entreprises, outre la mise en relation de l’Institut avec des collaborateurs volontaires, soutiennent financièrement l’Institut Télémaque pour lui permettre de subvenir aux besoins de scolarité de ses élèves. L’accompagnement individuel se double d’animations collectives organisées par l’équipe Télémaque telles que des forums des métiers, des ateliers pédagogiques, des formations, des visites culturelles ou d'entreprises. L’Institut met également à disposition de chaque filleul et de ses tuteurs une bourse qui permet de financer les sorties, des séjours linguistiques, des livres ou tout autre chose qui permettra au jeune d’accéder à la réussite.

Le Bac en ligne de mire

Conscient de l’intérêt d’une telle démarche, la fondation Veolia, le Campus et la direction des ressources humaines de Veolia ont soutenu l’Institut Télémaque dès 2009. Dix élèves (neuf en filière générale et un en filière professionnelle) ont été accompagnés par 10 salariés-tuteurs Veolia en Ile-de-France, dans le Nord et en Rhône-Alpes. L’opération a été un succès puisque 97 % des jeunes suivis ont décroché leur bac en 2013, et 79 % d’entre eux avec mention (dont 21 % mentions « Très bien »).

Ce soutien a été renouvelé en 2014 pour trois nouvelles années sur la base de cinq jeunes. Les collaborateurs du groupe Veolia se sont mobilisés au côté de la Fondation : 13 d’entre eux sont devenus tuteurs.

En 2017, la Fondation a confirmé et prolongé l’aide apportée à l’Institut Télémaque. Grâce à son soutien et à l’implication des salariés Veolia, 13 jeunes ont été accompagnés pendant deux ans. 

La même année, l’Institut Télémaque a lancé la plateforme monavenirengrand.com. Gratuite et accessible à tous, elle propose du contenu pédagogique sur l’orientation avec un objectif clair et conforme à l’ambition de l’Institut : lutter contre l’auto-censure, le déterminisme social et permettre aux jeunes de briser le plafond de verre.

 

Un développement national et un renforcement en période de nécessité accrue

L’étape suivante consiste à accélérer le développement de l’Institut en changeant d’échelle pour accompagner plus de jeunes et être présent dans de plus nombreuses régions. C’est tout le sens du soutien renouvelé de la fondation Veolia en 2018.

Deux ans plus tard, le monde traverse la pandémie du Covid-19 et la France est confinée pendant plusieurs semaines. La mission de l’Institut Télémaque devient indispensable pour bon nombre d’élèves déscolarisées de fait. La Fondation répond présent pour permettre à l’association de développer sa plateforme monavenirengrand.com et prendre sa part de la promotion de l’égalité des chances.