Rénover son logement et reconstruire le lien social


Dans la région de Castres, l'association Les Compagnons bâtisseurs Midi-Pyrénées aide les populations marginalisées à retrouver le goût d'influer sur le cours de leur vie en leur proposant de mettre la main... dans le plâtre. Elle leur propose en effet de participer activement à la rénovation de leurs logements.

Social et emploi

Lieu
Castres et Toulouse (Haute-Garonne), France

Marraine
Delphine Pailler

Dotation
12 000 € au Comité du 05/12/2006

Porteur du projet

Les Compagnons bâtisseurs Midi-Pyrénées

« Les objectifs des actions menées par CBMP sont de mobiliser, de dynamiser et de valoriser les personnes en difficulté des quartiers défavorisés. Au-delà, les chantiers permettent également de recréer le lien social, disparu depuis longtemps, entre les habitants. »
Delphine Pailler

Éloignement du monde du travail, éclatement des familles, difficultés scolaires rencontrées par les enfants... : quand s'ajoutent à tous ces problèmes la lente, mais inexorable, dégradation des immeubles, l'espoir de parvenir à reconstruire une vie meilleure pour soi et sa famille disparaît tout aussi sûrement. Fondée en 1985 pour mener des actions d'insertion auprès de publics allocataires de minima sociaux, l'association régionale Les Compagnons bâtisseurs Midi-Pyrénées (CBMP) a choisi de s'attaquer à cette "érosion" en impliquant les habitants.

La fierté d'être bâtisseur... de son cadre de vie

 

Dans le quartier défavorisé de Lameilhé, à Castres, elle a convié les habitants à s'engager dans des actions d'autoréhabilitation. En rénovant leur appartement (peinture, fabrication de meubles de rangement, petits travaux de plomberie ou d'électricité), mais aussi celui du voisin, sans oublier les parties collectives, les habitants retrouvent la fierté d'agir pour améliorer leur vie tout en acquérant une réelle formation. D'un chantier à l'autre, ils réapprennent également à échanger et à partager avec leurs voisins, CBMP les incitant par exemple à se donner des "coups de mains" supplémentaires tels que la garde des enfants, le suivi scolaire, etc. Enfin, en complément de l'activité de rénovation, l'association propose des ateliers de quartier tous les quinze jours pendant lesquels elle sensibilise la population aux principales thématiques liées à l'habitat : hygiène du logement, économies d'énergie, gestion des déchets, etc.

Rencontrant un réel succès, CBMP a décidé, en 2007, d'étendre son action à un quartier difficile de Toulouse. Devant faire face à de nouveaux investissements pour mettre en œuvre ce nouveau chantier, elle a fait appel aux bailleurs et mécènes que son initiative pouvait intéresser. L'aide accordée par la fondation Veolia lui permettra d'acquérir un véhicule utilitaire pour amener les personnes sur les lieux de chantier et transporter les matériaux et matériels nécessaires. D'une rénovation à l'autre, en effet, les personnes bénéficiaires de l'action de CBMP peuvent choisir de rester au sein de la structure pour l'aider à démultiplier son action en dehors de leur quartier.