Travailler à la ferme pour renouer des contacts


Pour aider les adultes autistes qu'elle va héberger à sortir de leur isolement psychique, Sésame Autiste Cher va exploiter une ferme où seront élevées des races animales peu connues et où seront cultivés des fruits et légumes biologiques. Ouverte au public, c'est un futur rendez-vous pour les amoureux de la nature.

Social et emploi

Porteur du projet

Sésame Autisme Cher

Lieu
Osmoy, France

Parrain
Émile Macquet, Veolia Eau

Dotation
30 000 € au Comité du 26/03/2008

« Les personnes accueillies à Osmoy sont déclarées inaptes au travail. Mais grâce à la palette d'activités proposées par l'association, elles vont pouvoir en tirer de réels bénéfices : cela sera peut-être pour elles une occasion unique pour progresser, un tremplin vers un travail en milieu protégé, voire ordinaire. »

Émile Macquet

À Osmoy, dans le Cher, l'association Sésame Autisme Cher va ouvrir un foyer d'accueil médicalisé pour autistes en novembre 2008.
Hébergés dans de petites unités de vie de taille familiale, les 28 adultes qui vivront bientôt dans ces lieux connaîtront les plaisirs de la vie à la campagne au milieu d'une propriété de 5 hectares.
Pour leur proposer des activités les aidant à s'ouvrir sur les autres et le monde alentour, Sésame Autisme Cher projette d'ouvrir une ferme pédagogique.

Les résidents du foyer pourront y apprendre les fondamentaux de la culture biologique et s'initier à l'élevage de races animales spécifiques du Berry.

Élever les races locales

 

Avec cette nouvelle initiative, les responsables de Sésame Autisme Cher cherchent en effet à marier deux objectifs : celui d'offrir des activités motivantes aux adultes accueillis et celui de participer à l'effort régional de préservation des espèces locales.

D'ici quelques mois, la ferme sera ouverte au public qui pourra venir découvrir les ânes et poules noirs du Berry, la chèvre Cou-Clair, les moutons berrichons de l'Indre, etc. Parallèlement, des visites guidées seront organisées au cours desquelles les visiteurs pourront déguster les productions locales : des pommes de variétés anciennes par exemple. Enfin, des ateliers de transformation permettront de produire des produits de la ferme : confitures et fromages.

Dans un premier temps, le public sera guidé lors de visites ponctuelles et les résidents seront uniquement invités à participer à l'entretien des animaux et à la culture des fruits et légumes. Mais dans un deuxième temps, des ateliers pédagogiques seront organisés : en fonction de leurs envies et de leur progression dans l'ouverture aux autres, les adultes autistes pourront alors participer activement à l'organisation des visites et de ces ateliers. Grâce aux sujets abordés - le soin à apporter aux animaux, la culture des produits du terroir, les savoir-faire pour les conserver, etc. - Sésame Autisme Cher espère bien parvenir à aider ses patients à nouer des contacts avec le public et donc à faire les premiers pas vers un mieux-être significatif.