Un chantier d'insertion environnemental pour relancer l'emploi


Après avoir aidé pendant des années les demandeurs d'emploi et les entreprises à se rencontrer, le Comité de Bassin d'Emploi Nord 31 (CBE) franchit une nouvelle étape : il ouvre un chantier d'insertion pour salarier lui-même une douzaine de personnes.

Social et emploi

Lieu
Fontbeuzard, Aucamville, Gagnac sur Garonne, Launaguet, Saint-Alban, Saint-Jory, France

Parrain
Philippe Latre

Dotation
15 000 € au Comité du 27/05/2008

Porteur du projet

Comité de Bassin d'Emploi Nord 31

« Ce projet permet d'allier l'insertion professionnelle et la préservation de l'environnement, des valeurs importantes de notre temps. De plus, les chantiers réalisés amélioreront le cadre de vie des habitants des petites communes adhérentes au comité. »

Philippe Latre

Au nord du département de la Haute-Garonne, six petites communes se sont regroupées au sein du Comité de Bassin d'Emploi Nord 31 (CBE) en 1999 afin d'animer, de développer et d'assurer la promotion de ce territoire. Très vite, le Comité a mis en place des actions à destination des demandeurs d'emplois en liaison avec les entreprises présentes sur le territoire : accompagnement individualisé, aide au recrutement, réflexions sur les besoins par secteurs d'activité, etc.

Le CBE aborde en 2008 une nouvelle étape : il souhaite développer un chantier d'insertion dans le domaine de l'environnement pour créer des emplois destinés à des personnes en parcours d'insertion.

Réhabilitation de berges et maraîchage biologique

 

Trois chantiers vont démarrer avec l'aide des salariés du CBE 31. Sur les rives de la rivière L'Hers, l'entreprise restaure le patrimoine naturel en menant des travaux d'abattage, de débrousaillage, de plantations et d'aménagements paysagers pour y réaliser ensuite un sentier pédagogique "nature et découverte" complété par un parcours santé.

Avec la commune de Gagnac, le CBE 31 réhabilite une source au bord de la Garonne. Enfin, elle prévoit de créer un jardin potager et un verger biologiques en s'appuyant sur l'expérience des Jardins de Cocagne.

Pour développer avec succès ces différentes réalisations tout en s'attachant à accompagner ses salariés au plan social, le CBE 31 travaillera en collaboration avec d'autres structures : Les Ateliers du possible et la Maison familiale et rurale de Launaguet, ainsi que l'association Nature Midi-Pyrénées, les dispositifs du RMI du Conseil Régional de Haute-Garonne et le PLIE du Grand Toulouse.

Le soutien accordé par la fondation Veolia aidera le CBE 31 à acquérir les éléments indispensables pour se lancer dans cette nouvelle activité : un véhicule de chantier, de l'outillage, du matériel de culture thermique ainsi que les premières semences et plants pour le jardin maraîcher biologique. À terme, le CBE 31 compte employer douze personnes en insertion grâce à cette nouvelle initiative.