Une boutique de vêtements au cœur d'un projet d'insertion professionnelle


En ouvrant une boutique Quai de Valmy à Paris, deux jeunes femmes veulent former des jeunes en parcours d'insertion professionnelle aux métiers de la vente, de la logistique et de la gestion commerciale.

Social et emploi

Porteur du projet

Rachel et Valérie

Lieu
France

Marraine
Claire Billon-Galland

Dotation
20 000 € au Comité du 02/10/2007

« L'une vient du monde du commerce, l'autre de celui de l'insertion professionnelle : à elles deux, les fondatrices de l'association Rachel et Valérie ont acquis au cours de leurs expériences professionnelles antérieures les compétences indispensables pour mener ce projet. Il est original et viable financièrement. Par ailleurs, elles ont su fédérer autour de leur idée le réseau qui va les aider à le faire vivre. Elles sont en effet en liaison étroite avec l'équipe chargée de l'Insertion par l'activité économique de l'ANPE Stendhal, les Missions locales, les services du Plan local pour l'insertion et l'emploi (PLIE), etc. Grâce à ces nombreux soutiens, elles espèrent bien pouvoir démultiplier rapidement leur concept et envisager ainsi l'embauche d'autres salariés en insertion. »
Claire Billon-Galland

Mode féminine et insertion professionnelle ne se côtoient pas tous les jours... L'association Rachel et Valérie s'attache pourtant à utiliser la première pour favoriser la seconde. Créée début 2007, cette jeune structure bénéficie de l'expérience de ses deux fondatrices : diplômées d'école de commerce, elles ont chacune travaillé dans le secteur privé avant de mettre leurs compétences au service de l'insertion. En accompagnant des chômeurs dans leurs recherches d'emploi, elles ont connu de près le monde de l'insertion professionnelle. Leur projet prolonge ce cheminement.

Vendre des vêtements et accessoires issus du commerce équitable ou solidaire

 

L'ambition n'est pas mince... Rachel et Valérie ouvre une boutique quai de Valmy, au bord du canal Saint-Martin dans le 10e arrondissement de Paris, où sont proposés des vêtements et accessoires pour femme, issus exclusivement du commerce équitable ou de l'économie solidaire.

L'impact socio-professionnel de la démarche de Rachel et Valérie se mesure donc à Paris - grâce à l'embauche de personnes en insertion - et dans les pays en voie de développement où l'association s'approvisionne. Le choix des vêtements vendus en France permettra de promouvoir les savoir-faire traditionnels des pays en développement en ayant recours aux circuits du commerce équitable et de l'économie solidaire. L'espace de vente accueillera régulièrement des expositions sur ces thèmes.

Concrètement, un premier emploi en insertion sera proposé dès l'ouverture de la boutique, suivi par deux autres une fois l'aménagement du sous-sol réalisé, et un quatrième lors du lancement d'un site de vente en ligne. La boutique deviendra ainsi un tremplin pour des jeunes en difficulté : formés aux métiers de la vente, de la logistique et de la gestion commerciale, ils seront à même de trouver un emploi dans ces domaines. Aux côtés de la Fondation Agir pour l'emploi et d'un club d'investisseurs solidaires, la fondation Veolia finance le projet à hauteur de 20 000 €.