Une médiathèque pour le village de Badou


Décidée en octobre 2005, la construction de la médiathèque de Badou est ralentie depuis plusieurs mois faute de financement. L'association Aidons Badou, qui s'occupe de la bâtir, sollicite aujourd'hui la fondation Veolia pour lui permettre d'achever les travaux.

Social et emploi

Lieu
Badou, Togo

Parrain
Philippe André

Dotation
9 000 € au Comité du 27/05/2008

Porteur du projet

Aidons Badou

« Permettre l'accès au savoir, améliorer les conditions de vie de toute une population et donner leur chance à des étudiants défavorisés est un formidable leitmotiv. Apporter ma contribution à ce projet est pour moi un honneur. Il me tient à cœur de voir ce projet - qui donne une dimension humanitaire à ma vie - aboutir. »

Philippe André

L'association Aidons Badou existe depuis 2003. Ses principaux objectifs sont la promotion de l'éducation et de la santé : elle a notamment mené des campagnes de prévention contre le sida et l'alcoolisme, puis accompagné et formé le personnel de la maternité de la petite ville de Badou située dans l'arrière-pays togolais.

Pour compléter son action, elle s'est lancée depuis 2005 dans la construction d'une médiathèque. Les travaux ont débuté à l'été 2006. Mais l'association manque de financement et la construction s'en trouve fortement ralentie. Il reste en effet à trouver le budget pour finaliser les travaux de maçonnerie (dalle béton), huisseries (fenêtres, portes) et tout le second-œuvre (électricité, plomberie, peintures).

Finir les travaux à l'été 2008

 

L'objectif, fixé à l'été 2008, est de pouvoir fournir à la population de Badou un lieu adapté et équipé pour permettre d'améliorer les conditions d'éducation dans la ville. Afin de pouvoir achever les travaux, alors que l'association fonctionne avec très peu de moyens et mène des actions sur plusieurs fronts (outre l'éducation, celui de la santé et de la prévention), Aidons Badou a sollicité la fondation Veolia. Celle-ci a accepté de participer au finanacement des travaux d'huisserie et d'électricité, soulignant l'intense activité de la structure malgré son manque de financement.