Vannes se dote d’un Samu social

À Vannes, la Croix-Rouge ouvre une antenne du Samu social pour pérenniser son action de nuit auprès des sans-abris. À la clé : deux patrouilles au minimum par semaine pour soutenir et accompagner les plus démunis.

Social et emploi

Lieu
Vannes, France

Parrain
Yoann Berthelot

Dotation
25 000 € au Comité du 31/05/2005
  Porteur du projet Croix-Rouge française

Ce projet s’inscrit dans la continuité des actions menées par la Croix-Rouge sur l’agglomération vannetaise puisqu’il y avait déjà des structures d’accueil “point hygiène”, “point bébé”, ou “point accueil-écoute".

Yoann Berthelot

La Croix-Rouge française a été fondée en 1864, par Henry Dunant, à la suite de la bataille de Solférino, en Italie. Depuis cette date historique, elle a pour vocation de prévenir et de guérir toutes les souffrances. À la croisée du secourisme, de la solidarité et de la santé, elle est présente sur tous les fronts de la détresse, en France comme à l'international grâce à 90 millions de bénévoles. Au fur et à mesure de l’évolution de nos sociétés, elle a su diversifier ses interventions pour rester fidèle à sa raison d’être.
C’est ainsi qu’à Vannes, par exemple, les bénévoles de la Croix-Rouge vont, la nuit, à la rencontre des sans-abris pour leur proposer nourriture, couvertures et même un hébergement lorsque cela est possible. Une aide d’urgence qui complète les dispositifs de jour mis en place pour accompagner sur plus long terme les personnes en difficulté : constitution de dossiers administratifs (RMI, CMU, etc.), surveillance de leur état de santé, recherche de structures d’accueil et d’hébergement adaptées à leurs besoins.

Des tournées de nuit avec quatre bénévoles

Pour renforcer encore sa présence, la délégation départementale sociale de l’organisme a décidé en 2005 de mettre en œuvre un Samu social, conforme au cahier des charges élaboré par la Direction nationale de l’action sociale de la Croix-Rouge Française. (Créé en 1993 par le Dr Xavier Emmanuelli, le Samu social de Paris compte aujourd’hui 80 antennes régionales, dont 65 sont gérées par la Croix-Rouge.)
À Vannes, les tournées de nuit s’effectueront donc entre le 1er novembre et le 30 avril, sous l’autorité de la préfecture et de la Ddass. Un véhicule patrouillera au minimum deux fois par semaine, avec à son bord quatre coéquipiers bénévoles, dont l’un sera titulaire d’un diplôme de secouriste. Aux côtés de la Croix-Rouge, plusieurs partenaires soutiennent ce projet, dont la préfecture du Morbihan, la Ddass, la CCAS (Caisse centrale d’activités sociales) de la ville de Vannes et le 115, numéro d’appel d’urgence des sans-abris. La fondation Veolia a été sollicitée, pour un montant de 25 000 euros, pour l’achat du véhicule, des tenues pour les bénévoles, ainsi que du matériel pour la préparation et la distribution de repas chauds.