Covid-19 : la fondation Veolia engagée en Afrique, Bangangté (Cameroun)

Covid-19 : la fondation Veolia engagée en Afrique

L’accès à l’eau, première ressource pour appliquer les gestes barrières, est un préalable indispensable pour lutter contre la propagation du virus. La fondation Veolia est particulièrement mobilisée sur ce sujet, notamment en Afrique où le virus risque de faire des ravages et où l’accès à l’eau n’est pas assez partagé.

Au Cameroun, la ville de Bangangté s’est engagée dans un programme de lutte contre la propagation du Coronavirus conçu autour de cinq axes. Avec le soutien de la fondation Veolia et de l’Association internationales des maires francophones (AIMF), la municipalité multiplie les mesures d'accompagnement humanitaires, sanitaires et économiques de la population :

  • Des bornes-fontaines et lave-mains sont mis à disposition à Bangangté et dans ses 13 villages ;
  • Les effectifs et les équipements de protection des hôpitaux et centres médicaux sont renforcés ;
  • Les paysans qui ne pourront plus vendre leurs produits agricoles sur les marchés du fait du confinement, sont soutenus ;
  • Des paniers alimentaires sont livrés pour parer la détresse alimentaire des villageois ;
  • Enfin, il est proposé aux jeunes dont l'activité (et donc le revenu) sera pénalisée par le confinement, de se tourner vers la fabrication du savon.

La fondation Veolia poursuit également son programme de rétablissement d’accès à l’eau dans 47 villages ruraux de l’ouest du Cameroun, identifiés dès l’automne dernier, pour mettre en place ou restaurer l’accès à l’alimentation en eau. La phase de diagnostic et d’étude est en cours sur le terrain, avec l’association Les Enfants du Ndé, partenaire de la Fondation.

Deux autres programmes dédiés à l’accès à l’eau concernent le Sénégal et la République démocratique du Congo (RDC). A Saal, à l’Est du Sénégal, l’accès à l’eau a été rendu possible début 2020 à l’issue d’une opération pilote conduite par la fondation Veolia avec l’Office de mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG). La production s’appuie sur les eaux de surface du fleuve Gambie, acheminées en station et traitées, avant qu’un réseau de bornes-fontaines permette à la population du village d’accéder à une eau potable. En RDC, un programme pluriannuel piloté par la fondation Veolia à Uvira, au Sud-Kivu, vise à améliorer l’accès à l’eau potable des populations et à structurer durablement l’exploitation du service. L’engagement de la Fondation permet de réhabiliter, sécuriser et étendre les infrastructures d’eau potable.

4' pour comprendre le projet mené au Sénégal

Enfin, au nord du Mali, la Fondation mène un projet de restauration de l’accès à l’eau dans la région de Gao, où le taux d’accès à l’eau potable s’est nettement détérioré depuis 2012, avec la dégradation du fonctionnement des systèmes d’alimentation en eau potable.