Niger : la Fondation se mobilise pour l'accès à l'eau des populations sinistrées

Touché fin août par de fortes pluies, Niamey est en partie sous les eaux. Plusieurs quartiers ont été violemment touchés : plus de 350 000 sinistrés sont à déplorer. Face à la situation, la fondation Veolia s’est mobilisée en envoyant des volontaires Veoliaforce et du matériel en partenariat avec la Société d’exploitation des eaux du Niger.

Le Niger subit des inondations records depuis quelques semaines. A Niamey, le fleuve Niger a dépassé sa cote d’alerte fin août. De nombreux bâtiments se sont effondrés, faisant plusieurs dizaines de morts et laissant de nombreux habitants sans toit : la grande majorité du million et demi de Niaméyens de la capitale vit aux abords du fleuve.

Pour leur venir en aide, la fondation Veolia et la Société d’exploitation des eaux du Niger (SEEN, Veolia) se sont mobilisées après la mise à l’arrêt d’une des stations de production d’eau.

Une équipe de volontaires Veoliaforce de la Fondation est arrivée sur le terrain le 14 septembre et près de 11 tonnes de matériel humanitaire ont été acheminés en quelques jours. En 48h, grâce au travail des personnels de la SEEN et de la Fondation, trois Aquaforces 5000, unités mobiles de potabilisation de l’eau, étaient prêtes à fonctionner. Des analyses bactériologiques ont permis d’attester la qualité de l’eau produite et la distribution a commencé le 18 septembre.

C’est de l’eau très correcte pour 15 000 personnes par jour, ce qui est formidable.
Brigi Rafini
Premier ministre du Niger

Les installations produisent 100 à 150 m3 d’eau soit 100 à 150 000 litres chaque jour. La distribution est assurée par les autorités locales et par Médecins Sans Frontières, partenaire régulier de la Fondation lors des interventions humanitaires. Les volontaires Veoliaforce ont formé les personnels de la SEEN à l’exploitation des Aquaforces avant de terminer leur mission sur le terrain.

* Source : Agence nigérienne de presse.

---

RESSOURCES