Apprendre la menuiserie pour se réinsérer, créer des objets de seconde main pour recycler

Le nouveau chantier d’insertion lancé par Emmaüs Défi repose sur une activité de menuiserie. Les salariés bénéficiaires du dispositif pourront gagner en compétences en créant des objets de seconde main qui seront ensuite revendus par l’association.

« Je connais bien cette association et admire son dynamisme et son travail social. »

Fabienne Piotelat

 

Emmaüs Défi est un laboratoire d’innovations sociales à la recherche des meilleures solutions pour lutter contre la grande exclusion et permettre à chacun de retrouver une place digne dans la société. L’activité d’Emmaüs Défi repose sur un chantier d’insertion qui utilise l’emploi pour principal levier. Le retour à l’emploi des salariés en parcours d’insertion se fait progressivement, par différentes activités liées à la collecte, au tri, à la valorisation et la vente d’objets de seconde main.

Se former à la menuiserie et au-delà

Parmi les dispositifs qui concrétisent ce retour à l’emploi figure l’atelier Bois des ReCréateurs*. Il permet à des salariés en réinsertion professionnelle de se familiariser avec les activités du bricolage et de la menuiserie, pour leur permettre de se découvrir une compétence liée à l’artisanat et d’accéder à des formations qualifiantes dans ce domaine. Grâce à l’achat d’outils et de machines spécialisées (sableuse, lamelleuse, défonceuse, tous types de ponceuses, meuleuse, scies circulaires, décapeur thermique, touret de meulage, poste de soudure…), les bénéficiaires du programme vont se former à la menuiserie. Ils développeront également d’autres compétences, transverses, telles que l’organisation de l’espace de travail, la capacité à collaborer et à intégrer une équipe ou encore l’apprentissage de l’autonomie.

Un chantier d’upcycling avec une logique de monétisation des produits

A travers les activités des ReCréateurs, Emmaüs Défi valorise les objets et meubles destinés à être mis en filière de recyclage, en portant une attention particulière à la récupération du matériau bois, dans une dynamique d’économie circulaire. Les meubles sont revalorisés ou démantelés pour servir à une autre catégorie : les créations. Ce seront des objets uniques, designs, fonctionnels, conçus à partir de matériaux de récupération tels que des rallonges de tables, des tiroirs, du bois de palettes, des lattes de sommier.

Le succès de l’atelier passe également par la commercialisation des créations des ReCréateurs. Emmaüs Défi a déjà mené une expérience de vente éphémère au BHV/Le Marais, concluante, qui sera d’ailleurs reconduite prochainement. Il conviendra de trouver des lieux de vente et de mise en avant spécifiques propres à valoriser les créations, l’objectif étant d’adresser une cible un peu différente de la clientèle « cœur de cible » d’Emmaüs Défi.

Avec le soutien de la Fondation financière de l’Echiquier, de la fondation Maisons du Monde et de la fondation Veolia, ce nouvel atelier permettra d'encadrer et de former à terme 20 salariés en insertion.
---

Lancé en mars 2017, l’atelier des ReCrateurs a été amorcé avec un atelier couture.