Faire du plastique une ressource et sensibiliser à la pollution des mers

La lutte contre la pollution des océans par les plastiques est un enjeu majeur. Un officier de la marine marchande a choisi de transformer ces déchets en énergie pour propulser un catamaran à travers un tour du monde qui permettra de sensibiliser le plus grand nombre aux bonnes pratiques du recyclage des plastiques.

« Ce projet est intéressant. SARPI maîtrise bien le procédé de pyrolyse. Cette technique est aujourd'hui au point mais ne rencontre pas encore un modèle d'affaire équilibré notamment du fait des faibles cours actuels du pétrole. Le partenariat avec Plastic Odyssey permettra de poursuivre une veille technologique sur les différents procédés de pyrolyse tout en participant à une vaste opération de sensibilisation à la pollution océanique par les plastiques. »
Thierry Gosset


Chaque jour, près de 26 000 tonnes de déchets plastiques sont déversées dans l’océan. Les effets sur la faune et la flore sont dévastateurs et à ce rythme, l’ONU Environnement prédit qu’en 2050, l’océan contiendra plus de matière plastique que de poissons. Or 80 % des déchets plastiques océaniques proviennent de sources terrestres. Pour arrêter la fuite de cette matière dans nos océans, il faut agir directement sur le littoral. Une fois en mer, il est trop tard.
 

Le plastique, une ressource ?

Face à ce constat, Simon Bernard, officier de marine marchande, a lancé le projet Plastic Odyssey. Entouré d’une équipe d'ingénieurs, il a imaginé un navire propulsé grâce à des déchets plastiques transformés en carburant par pyrolyse.
 
Un premier prototype démonstrateur, long de six mètres, a été développé à Concarneau dans les chantiers de Roland Jourdain (Base Explore). SARP Industries, filiale de Veolia, a conçu le dispositif de pyrolyse* embarqué à bord. Le bateau a été mis à la mer le 15 juin en présence de Brune Poirson, Secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, et du navigateur Roland Jourdain.
 

3 ans autour du monde pour promouvoir le recyclage des déchets plastiques

Le catamaran de 25 mètres, dont la réalisation est prévue pour 2019, se veut un ambassadeur du recyclage des plastiques. Plastic Odyssey va réaliser un tour du monde historique le long des côtes les plus polluées de la planète pour les nettoyer et sensibiliser le grand public à cet enjeu majeur de notre futur commun. 

Le bateau larguera les amarres en 2020 pour 3 années d’une aventure extraordinaire. Les côtes d’Afrique de l’Ouest, d’Amérique latine, d’Asie-Pacifique et d’Afrique de l’Est seront successivement parcourues tout au long de cette odyssée.

À chaque escale, des déchets plastiques seront ramassés à terre, triés, puis transformés pour en faire des objets ou des matériaux utiles. Le reste, non recyclable, sera converti en carburant pour faire avancer le navire. Des systèmes de recyclage existants seront mis en valeur tandis que de nouveaux systèmes seront développés conjointement avec les acteurs locaux. Ces solutions seront adaptées pour répondre aux besoins spécifiques de chaque communauté, puis partagées localement. L’objectif final est de réduire considérablement la pollution plastique tout en soutenant le microentrepreneuriat du recyclage dans les endroits visités.

---
* Un procédé qui permet de transformer du plastique non recyclable en diesel et en essence sous l’action de la chaleur.