Faire venir l'eau au plus près des besoins de la population


À 50 km au sud de Ouagadougou, l'Amicale de Guilers (près de Brest) participe activement au développement du village de Tuili. Nouveau projet : l'installation d'une pompe à eau puissante et d'un réservoir d'eau pour alimenter plusieurs nombreux points vitaux de la communauté.

Humanitaire et Développement

Lieu
Tuili, Burkina Faso

Parrain
Jacques Pouliquen

Dotation
8 320 € au Comité du 26/03/2008

Porteur du projet

Amicale laïque de Guilers

« En 2005, l'association a réalisé un forage et mis en place un équipement solaire qui a permis d'alimenter en eau 400 personnes. Ayant été impliqué dans cette première tranche du projet, j'ai eu la satisfaction de voir à quel point ce type d'installation apportait un réel progrès social pour les habitants. »

Jacques Pouliquen

Depuis 1989, il existe un lien de plus en plus fort entre une commune du Finistère, Guilers, et une commune rurale du Burkina Faso, Tuili. L'Amicale de Guilers accompagne en effet les habitants de Tuili dans plusieurs projets de développement : ensemble, ils sont parvenus à construire une école, un dispensaire, des jardins familiaux. Ils ont aussi assuré l'éclairage du centre d'accueil et de la maternité grâce à l'énergie solaire.

Enfin en 2005, un premier soutien de la fondation Veolia les a aidés à creuser un forage alimenté par un capteur solaire. En 2008, il s'agit de poursuivre l'effet bénéfique apporté par l'arrivée de l'eau.

 

Alimenter en eau le dispensaire et la maternité

Le nouveau projet mené conjointement par l'Amicale et deux associations d'habitants de Tuili consiste à renforcer le forage avec une pompe à eau plus puissante et à y adjoindre un réservoir.

Ces nouvelles installations permettent d'alimenter un centre d'accueil où résident une trentaine d'élèves en internat, le dispensaire et la maternité qui se trouvent à environ 150 mètres de distance, l'ensemble des habitants vivant dans un rayon d'un kilomètre et une surface de 5000 m2 où développer du maraîchage.

Conscients des avantages économiques et sociaux qu'apporte l'eau lorsqu'elle est à la disposition de chacun, les habitants participent financièrement et activement à ce nouveau développement. D'ores et déjà, les seaux d'eau sont vendus pour une somme modique afin de financer l'entretien du matériel et de favoriser le respect de cette ressource - qui reste rare au Burkina Faso.