L’école comme relais du tri des déchets ménagers

Les plus jeunes, vecteurs de sensibilisation au tri des déchets ménagers ? C’est en suivant cette idée que l’association « Moi Jeu Tri » a développé son action à l’adresse des élèves togolais puis ivoiriens. Ils informent leurs familles et agissent en rapportant à leur école les déchets pour qu’ils soient ensuite recyclés.

Environnement et biodiversité

  • Lieu :
    Abidjan (Côte d'Ivoire)
  • Marraine :
    Valentine Motosso
  • Dotation :
    12 000 € au Comité de sélection du 28 octobre 2020

Porteur de projet

Moi Jeu Tri

La création du programme socio-éducatif et environnemental « Moi Jeu Tri » remonte à 2016. C’est un groupe d’experts de la gestion et la valorisation des déchets qui le conçoit, en réaction à l’échec de nombreuses politiques mises en place en Afrique subsaharienne sur ce sujet. L’idée fondatrice est simple : c’est par l’intermédiaire des enfants, par leur sensibilisation et leur éducation, que la gestion des déchets est susceptible d’évoluer. Convaincus par le postulat, ces spécialistes s’engagent dans un projet où la jeunesse devient l’ambassadrice du tri sélectif et du recyclage.

Des élèves acteurs de la collecte des déchets

Ce sont les élèves eux-mêmes qui sont incités à apporter, dans leur établissement scolaire, les déchets recyclables triés à leur domicile. Ces derniers sont ensuite acheminés vers le centre de tri adapté pour y être valorisés. Et le bénéfice financier tiré de cette collecte est réinvesti dans un projet social, écologique ou humanitaire au sein de l’école, ou dans son environnement proche.

Le tri sur le terrain

La démarche a été une première fois mise en œuvre dans le lycée français de Lomé, capitale du Togo, en 2016. L’association « Moi Jeu Tri » a vu le jour l’année suivante et a permis, depuis, à de très nombreux autres élèves de suivre le programme : en 2019, 18 000 élèves ont ainsi été sensibilisés à la valorisation des déchets ménagers recyclables. Au premier trimestre 2020, ils ont été 35 000. Un succès qui a poussé l’association à créer une branche de « Moi Jeu Tri » en Côte d’ivoire, et une autre en France, pour assurer un soutien technique, financier et humain aux opérations menées en Afrique.

Le succès de l’opération a poussé l'association à vouloir déployer le programme dans 100 nouvelles écoles en Côte d'Ivoire sur la période 2020-2021. La fondation Veolia soutient l’association pour passer ce cap.

Doublée d’un point de collecte des déchets recyclables issus du tri sélectif des ménages, l’école devient un maillon essentiel de l’économie circulaire et solidaire locale.