Quand l'insertion créé toutes les conditions pour rester vivre au pays


Dans les Alpes-de-Haute-Provence, une association d'insertion vient de créer son alter ego : une entreprise d'insertion. Cette nouvelle structure viendra compléter un dispositif souhaitant assurer le retour à l'emploi définitif de personnes en grandes difficultés sociales et professionnelles.

Social et emploi

Lieu
Région de Forcalquier, Alpes-de-Haute-Provence, France

Parrain
Jean Gnech

Dotation
7 700 € au Comité du 05/12/2006

Porteur du projet

ERA II

« Le carnet de commande de la société ERA II est déjà bien rempli, grâce à la confiance des collectivités locales, mais aussi à celle des clients particuliers, qui, devant la carence de l'initiative privée dans le domaine de la rénovation de patrimoine, sont prêts à lui confier beaucoup de chantiers, dont certains jusqu'à Marseille. »
Jean Gnech

Entre Méditerranée, frontière italienne et vallée du Rhône, le département des Alpes-de-Haute-Provence dévoile d'innombrables joyaux à tous les passionnés de montagne et de Provence. Gorges du Verdon, montagne du Lubéron, parc du Mercantour, lac d'Allos..., la nature offre ici certains paysages absolument splendides. Mais, éloignée à la fois de Nice, de Marseille, d'Aix-en-Provence et d'Avignon, cette région demeure très enclavée. Pour les touristes, cela contribue à son charme, mais pour les habitants, cela se traduit depuis des années par un exode rural important. Les villages sont désertés en dehors de la saison estivale, leurs bâtiments subissent des dégradations durant l'hiver, et les personnes qui souhaitent "rester au pays" peinent à trouver un emploi.

 

Apprendre les métiers du bâtiment

Pour apporter une réponse à cette dernière situation, l'association d'insertion ERA, située à Forcalquier, œuvre à resocialiser les personnes en difficulté (bénéficiaires de minima sociaux, chômeurs longue durée, etc.) en organisant des "brigades vertes" qui se mettent au service des collectivités locales pour entretenir les berges de rivières, les talus de routes et de chemins de randonnée. Mais au terme des contrats d'insertion proposés par ERA, ses salariés se retrouvaient jusqu'à présent à nouveau sans emploi. L'association a donc décidé de créer ERA II, une entreprise d'insertion qui reprend les stagiaires de l'association et leur propose à son tour un CDD de deux ans.

La nouvelle entreprise se positionne sur les deux secteurs de la rénovation du patrimoine naturel et bâti. Il s'agit en effet de relayer les chantiers accomplis par l'association et, en complément, de proposer aux salariés une formation qualifiée dans le domaine du bâtiment : de quoi assurer leur retour définitif dans le monde du travail. Cette stratégie permettra en outre de répondre à la demande conséquente dans ce département, où de très nombreuses vieilles demeures ont grand besoin d'un "coup de neuf". D'ores et déjà, ERA II possède un carnet de commande bien rempli... L'aide accordée par la fondation Veolia permettra de faire l'acquisition d'un véhicule pour amener les ouvriers sur les chantiers, dont certains dépassent déjà les "frontières" du département.