Réduire la mortalité infantile dans la région de Tombouctou


Pour réduire la mortalité infantile au nord du Mali, l'association Santé Mali Rhône-Alpes (SMARA) va former, prendre en charge les femmes sur le point d'accoucher et les nouveaux-nés et mener des campagnes de prévention et de sensibilisation auprès des villageois.

Humanitaire et Développement

Lieu
région de Niafunke et Gounda, Mali

Parrain
Alain Moulinier

Dotation
19 000 € au Comité du 27/05/2008

Porteur du projet

SMARA Santé Mali Rhône-Alpes

« Partenaire fidèle reconnu par les autorités maliennes depuis plus de 20 ans, SMARA dispose d'un soutien important avec la région Rhône-Alpes. Par ailleurs la solidarité, domaine prioritaire de la Fondation, se trouve au cœur du projet de développement sanitaire présenté par l'association, avec un souci de pérennité et de transfert de compétences aux Maliens. »

Alain Moulinier

Dans le nord du Mali, la mortalité infantile s'élève à 55 enfants pour 1 000 pendant la période pré ou post-accouchement et 6 femmes sur 1 000 décèdent en couches des suites de complications.

De son côté, l'association Santé Mali Rhône-Alpes travaille depuis plus de vingt ans dans la région de Tombouctou pour améliorer la santé des populations locales et faciliter l'accès à des soins de qualité.
Elle organise une coopération médicale entre médecins maliens et médecins de la région Rhône-Alpes, et apporte un appui direct aux Centres de santé communautaires (CSCOM) en formation et prévention.

Donner la vie sans la perdre

 

Parmi les huit objectifs fixés par les états membres des Nations Unies pour le nouveau millénaire, réduire la mortalité infantile et améliorer la santé maternelle est élevé au rang de priorité absolue. Pour atteindre ce but au Mali, SMARA va améliorer la formation, et donc les compétences des personnels médicaux, permettre un accès aux soins plus efficace, et faciliter la prise en charge obstétrique des futures mamans en informant mieux les populations. Ces actions se feront au niveau des centres de santé référents, communautaires et évidemment directement dans les villages. Elles concernent près de 65 000 Maliennes en âge de procréer, ainsi que près de 15 000 enfants à naître.

Devant cet enjeu essentiel, la fondation Veolia s'est jointe à la région Rhône-Alpes pour apporter son soutien à SMARA. Grâce à l'aide accordée, du matériel pédagogique, des kits médicaux pour les accoucheuses et des équipements pour les laboratoires des centres médicaux pourront être achetés.