S'insérer grâce à une formation qualifiante


Créer des emplois et participer à la formation professionnelle des femmes dans les quartiers défavorisés où le taux de chômage est élevé : un double défi relevé avec succès depuis plusieurs années par une association picarde.

Social et emploi

Porteur du projet

Solidarité et développement

Lieu
Creil, France

Parrain
Florian Van Dam Humblot

Dotation
20 000 € au Comité du 03/04/2007

«Preuve de son sérieux, l'association a obtenu la norme ISO 9001 et dispose d'un important réseau de partenaire en Picardie. Un point d'entrée qui lui permet de trouver des stages aux bénéficiaires du programme d'insertion et favorise la suite de leur insertion professionnelle.»
Florian Van Dam Humblot

De récentes études le montrent : 80% des personnes travaillant au domicile des particuliers n'ont pas suivi de formation professionnelle initiale. Pour Solidarité et développement, une association d'insertion fondée il y a plus de trente ans en Picardie, les conditions pour favoriser une insertion professionnelle durable reposent sur une formation préalable de qualité. Cette association propose aux personnes en difficulté des emplois dans le domaine des services à la personne, tout en les formant. Une activité d'envergure, puisqu'elle a touché 2 238 personnes clientes dans sa région en 2005.

Aujourd'hui, l'association prolonge cette double activité avec les femmes appartenant au bassin d'emploi de Creil-Nogent-Senlis. Le projet, lancé en 2007, concerne 120 à 150 femmes de bas niveau de qualification, ayant ou non suivi un parcours scolaire. Le programme de formation contient deux volets : une formation qualifiante pour la préparation du titre d'employée familiale polyvalente et la lutte contre l'illettrisme et l'analphabétisme.

Une collaboration avec Ateliers sans frontières

 

Un nouveau local a été rénové pour permettre de bonnes conditions d'accueil. Il comprend deux grandes salles de formation, une salle de repos et de réunions, un espace d'accueil et deux bureaux. Il reste à équiper les lieux avec le matériel informatique, indispensable à la formation. Les fonds accordés par la fondation Veolia permettront de pourvoir les postes informatiques et d'acheter des logiciels. L'idée est d'effectuer ces achats auprès d'une autre association, Ateliers sans frontières, déjà soutenue par la Fondation. Une collaboration qui complète la chaîne de solidarité.