Sapeur-pompier : attiser les vocations


L'Asaspp (Association sportive et artistique de sapeurs-pompiers de Paris) s'est fixé une mission : elle propose à des jeunes gens manquant de repères sociaux de s'engager à ses côtés. Des centaines de garçons et de filles sont susceptibles d'être concernés.

Social et emploi

Porteur du projet

Asaspp

Lieu
75, 92, 93, 94, France

Parrain
Yves Lamprier- Dalkia

Dotation
30 000 € au Comité du 03/04/2007

«Ancien sapeur-pompier de Paris moi-même, je mesure l'originalité du projet et son intérêt pour les jeunes. Ses facettes sont multiples : insertion sociale, formation préprofessionnelle, messages de prévention contre l'incendie, notions d'intérêt général, débouchés vers l'emploi, le volontariat, le monde associatif, etc. Des atouts qui en font une véritable initiative citoyenne et un formidable tremplin vers la vie professionnelle.»
Yves Lamprier

Dans les zones urbaines sensibles de Paris et des trois départements de la petite couronne, l'Asaspp propose depuis 2004-2005 une initiative originale. Il s'agit de profiter de l'image de marque très positive des sapeurs-pompiers auprès des jeunes pour les initier à leurs techniques et à leur éthique.
Ce projet, soutenu à 100% par la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, vise à propager l'esprit civique et s'inscrit totalement dans l'effort national entrepris pour faciliter l'insertion des jeunes.
À ce titre, il est référencé en bonne place par la Commission pour la promotion de l'égalité des chances et de la citoyenneté (Copec), mise en place en 2004 par le gouvernement.

Concrètement, des adolescents âgés de 14 à 16 ans peuvent s'engager dans un parcours très progressif, effectué dans le cadre d'activités associatives. Ce cursus leur donne, à terme, la quasi-certitude de trouver des débouchés au sein des sapeurs-pompiers ou d'organisations similaires. Le parcours correspond à un total de 400 heures de formation technique, civique, physique et morale, échelonnée sur un programme minimum de soixante journées effectuées sur deux ans. Pour eux, l'objectif est d'atteindre plusieurs niveaux, sanctionnés par des brevets nationaux, en particulier celui de "Jeune sapeur-pompier", un diplôme défini par une réglementation du ministère de l'Intérieur.

Entériner et développer une expérience réussie

 

Forte des deux cents candidats admis et formés en 2004-2005 et du succès de l'initiative, la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris souhaite franchir une étape supplémentaire afin d'être en mesure d'accueillir quatre cents à cinq cents jeunes à chaque session. Pour y parvenir, le cursus de formation doit désormais être réparti entre douze centres de secours d'Île-de-France. Afin de leur fournir une capacité d'accueil opérationnelle, l'Asaspp doit acquérir des équipements de base pour l'enseignement du secourisme, les manœuvres et les séances de sport.

Le budget total s'élève à 280 000 euros, dont une part importante est déjà financée par le Fonds social européen. En s'associant à hauteur de 30 000 euros à ce projet, la fondation Veolia participe à la réussite et à la pérennité de ce dispositif.