Un centre de soins pour oiseaux blessés remis à neuf


L'association des Amis du Parc ornithologique du Pont de Gau a pour but de sensibiliser et d'éduquer le public aux questions de respect et de protection de l'environnement. Très investie dans la vie du parc, elle remet aux normes un centre de soin qui accueille et soigne les oiseaux blessés.

Environnement et Biodiversité

Lieu
Parc du Pont de Gau (à 6 km des Saintes-Marie de la Mer), France

Parrain
Paul Cessieux

Dotation
30 000 € au Comité du 27/05/2008

Porteur du projet

Les Amis du Parc de Pont de Gau

« J'ai rencontré M. Vollot, le responsable du projet des "Amis du parc de pont de Gau", qui m'a fait visiter les futures structures du parc. Ce sont de grandes volières, associées à un centre de soin mieux adapté qui permettra de soigner plus rapidement les oiseaux blessés. Par chance, le jour de ma visite un bébé chouette et un petit épervier étaient amenés au centre par une bénévole : j'ai donc pu assister à l'accueil de ces oiseaux blessés, et voir le travail remarquable fait chaque jour par les membres de l'association. »

Paul Cessieux

Au cœur de la Camargue, à côté des Saintes-Maries-de-la-Mer, le parc de Pont de Gau, créé il y a bientôt soixante ans par un passionné d'ornithologie, offre aux visiteurs la possibilité d'observer de nombreuses espèces. Dans un site d'une soixantaine d'hectares, une promenade de plus de 7 km permet de découvrir et d'approcher de nombreux oiseaux, dans un environnement protégé et où le biotope de chacun a été reconstitué.

Depuis les années 1970, le parc abrite un centre de soins, unique dans la région, qui accueille aujourd'hui près de 350 bêtes blessées par an, provenant des départements des Bouches-du-Rhône, du Gard, de l'Hérault, du Var et du Vaucluse. Or, ce centre de soins est menacé de fermeture s'il n'est pas entièrement rénové en fonction des nouvelles normes édictées par l'Union Européenne, notamment en raison du risque de grippe aviaire.

Sauver le parc et son centre de soins

 

C'est autour de la question de la préservation du parc et de son centre de soins que s'est constituée l'association des Amis de Pont de Gau. Regroupant des passionnés d'ornithologie de tous milieux - scientifiques, conservateurs, amoureux de la nature - l'association aide le parc à fonctionner et à accueillir les visiteurs (plus de 100 000 par an, dont de nombreux groupes scolaires).

Pour répondre aux récentes normes en vigueur, l'association construit actuellement de nouvelles volières, ainsi qu'une enceinte sécurisée qui protègera le centre de soins du reste du parc. Sensible à la dimension pédagogique de ce projet ainsi qu'à l'importance de préserver ce centre de soins unique dans la région, la fondation Veolia participe à la remise aux normes de cet établissement. Une façon d'aider la Camargue à sauvegarder toute sa biodiversité.