Construire pour se reconstruire

Implantée à Marseille, l’association Acta Vista a fait de la protection et de la restauration des sites exceptionnels de la région une activité forte pour favoriser la réinsertion professionnelle. Ses salariés travaillent sur des sites tels que le fortin militaire de la Cride et l’Hôpital Caroline avec l’objectif d’offrir aux personnels qu’elle suit une formation solide pour l’avenir. Détail des projets menés avec la Fondation.

Social et emploi

Lieux
Marseille et Cassis, France (Bouches-du-Rhône)
Sanary-sur-Mer, France (Var)

Parrains / Marraine
Fanny Butruille
Paul-Emile Roblez
Hervé Pernot

Dotations
20 000 € au Comité du 27/05/2008
30 000 € au Comité du 05/06/2012
10 000 € au Comité du 10/12/2013
20 000 € au Comité du 16/09/2015
30 000 € au Comité du 16/09/2015
80 000 € au Conseil d’administration du 13/02/2017
50 000 € au Comité du 27/03/2019

Porteur du projet

Acta Vista (Groupe SOS)

Acta Vista est fortement investie au service du patrimoine local et très reconnue pour la qualité de son action. En soutenant ce projet, nous répondons à une double préoccupation : favoriser le retour à l’emploi de personnes vulnérables ou marginalisées et contribuer à la préservation de sites d’exception.
Fanny Butruille
Marraine

Depuis 2002, l’association Acta Vista a fait de l’insertion professionnelle durable son cœur de métier. Entre conseil aux entreprises, assistance, montage de projets, maîtrise d’œuvre ou encore pilotage de chantiers d’insertion, elle affiche des résultats probants. Sa spécialité ? La préservation et la réhabilitation de sites patrimoniaux exceptionnels en région Paca, en Val de Loire et dans le Luberon. Acta Vista entend redonner vie à l’apprentissage par le geste. Elle réalise des chantiers d’insertion et de formation professionnelles aux métiers du patrimoine. Les personnes qu’elle accueille apprennent un métier sur des édifices prestigieux avec l’objectif de s’insérer de manière pérenne sur le marché du travail.
 

6 h 30 sur le Vieux Port de Marseille : tous les jours ouvrables, 58 salariés en insertion d’Acta Vista prennent la navette vers les îles du Frioul....

Protéger des sites d’exception au large de Marseille

Acta Vista est particulièrement active sur la bande littorale du massif des Calanques. L’association a travaillé sur l’aménagement des domaines de la Gardiole et de la Fontasse et sur l’entretien des remparts des forts Ganteaume et d’Entrecasteaux notamment. Fin 2007, elle s’attaque à la restauration du Lazaret (hôpital Caroline) des îles du Frioul. Le projet mobilise jusqu’à 40 personnes, tenues de faire la navette entre Marseille et le chantier. La question du transport devient cruciale pour les équipes d’Acta Vista. Avec le soutien de la Fondation, une embarcation semi-rigide est achetée pour gagner en autonomie et en réactivité.

 

Restaurer le Fortin de la Cride

En 2012, l’association s’engage dans un chantier d’ampleur : la restauration du Fortin de la Cride, un ouvrage militaire du XVIIe siècle. Organisée en trois cycles de douze mois, l’opération permet de créer de l’activité sur le bassin d’emploi Ouest Var. Elle suscite l’embauche, la formation et la qualification de 45 demandeurs d’emploi de moins de 26 ans exclus des dispositifs de formation classiques, sans qualification mais engagés dans une démarche de professionnalisation vers les métiers du BTP. Les séquences de travail sur le chantier de restauration alternent avec des sessions de formation menées par Bao, l’organisme de formation d’Acta Vista.

Ces formations, soutenues par la fondation Veolia, permettent aux jeunes, à l’issue du cycle, de se présenter en tant que candidats pour le titre professionnel d’ouvrier qualifié en restauration du patrimoine “Maçon du bâti ancien”, évalué et certifié par le Conseil de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement. Le programme de formation et de qualification s’intègre parallèlement dans la démarche d’appropriation de l’Agenda 21 par la ville de Sanary-sur-Mer.

Construire une noria

Acta Vista a également géré un autre projet en 2015 avec le soutien de la Fondation : la fabrication et l’installation d’une noria dans le bassin du domaine de la Coudoulière. A Saint-Mandrier, l’objectif était pour partie patrimonial : respecter les règles de l’art liées à l’histoire et au statut de cette machine hydraulique qui combine roue à aubes et roue à augets pour élever l’eau en utilisant l'énergie produite par le courant.
 
Le programme visait également à faire monter en compétences six personnes en fin de parcours au sein des chantiers d'insertion d’Acta Vista. Agés de 18 à 65 ans, sans emploi et en situation de précarité, ces employés ont été salariés pendant toute la durée du projet. Après avoir suivi une formation de menuisiers, ils ont été accompagnés par un encadrant technique, formateur de l’association.

De 2013 à 2015, ces dispositifs de formation ont permis la restauration de trois façades du Fortin de la Cride : Nord, Sud, Ouest avec le déblai des douves et l’évacuation des gravats, la mise en place d’échafaudage, le piquage des murs, la dépose des éléments de maçonnerie menaçants, la reprise des maçonneries et le rejointoiement de chaque façade. La mise hors d’eau du toit terrasse a également été réalisée.

En 2015, Acta Vista s’engage dans la restauration intérieure et extérieure du Fortin. L’équipe de jeunes en insertion est chargée de décaisser les sols intérieurs ; créer un escalier sur la façade Ouest ; décaper et purger totalement les intérieurs ; étancher et daller la terrasse ; réaliser l’enduit de finition de la terrasse et les enduits de soubassement de la batterie ; conforter le mur de soutènement des douves Est ; réaliser la maçonnerie du mur d’enceinte ; enfin, fabriquer et poser le belvédère en bois et restaurer l’ancien abri de la pompe.

Un hôpital du XIXe siècle

Vers 1820, Marseille fit face à une épidémie de fièvre jaune, maladie peu connue à l’époque. L’hôpital Caroline fut inauguré en 1828 et les îles du Frioul devinrent le cœur d’une ceinture sanitaire : les bateaux suspects d’avoir à leur bord des malades devaient y faire escale. L’hôpital comprend 12 pavillons qui étaient destinés à accueillir 72 malades étroitement surveillés.
 
Le site de l’hôpital Caroline est un lieu de formation d’Acta Vista depuis 2007 : avec leurs encadrants techniques, 58 salariés en insertion prennent tous les jours la navette sur le Vieux Port pour travailler à la restauration du site, tout en se formant aux métiers de maçon du bâti ancien ou de menuiser. Très dégradés, sept pavillons ont dû être consolidés. Un pavillon a été entièrement restauré, celui dit du Chevalier Roze, et sa magnifique charpente de six tonnes héliportée au sommet de l’édifice en 2011.

Ouvrir une école

Conçu en partenariat avec la ville de Sanary-sur-Mer et la Préfecture Maritime, le projet d’Acta Vista permet également d’envisager la création d’une école dédiée à la mer et à la plongée sous-marine autonome sur cette pointe de la Cride. Porteur d’animation touristique, l’établissement mettra en valeur les collections du Musée Frédéric Dumas de Sanary, sensibilisera ses visiteurs aux trésors de la biodiversité du littoral et leur fera découvrir l’aventure de la plongée sous-marine autonome grâce au parrainage d’Oceans Future, dirigé par Jean-Michel Cousteau.

Acta Vista en chiffres

Plus de 400 personnes embauchées et formées chaque année, dont un tiers de moins de 26 ans. 

92 % des salariés qualifiés.
60 % des sorties en emploi ou formation complémentaire.  

Chaque personne embauchée et formée par Acta Vista génère un gain pour la collectivité de 7 à 10 000 €, soit plus de 2 millions d’euros par an (étude McKinsey 2010). 

« Je suis enthousiasmé par ce projet qui allie emploi, développement du tissu économique local et sensibilisation à la biodiversité. »
Paul-Emile Roblez
Parrain

Cap sur les îles du Frioul pour restaurer l’hôpital Caroline

En 2017, l’association monte un nouveau projet : restaurer l’hôpital Caroline sur l’Ile de Ratonneau, une des îles de l'archipel du Frioul. Ce projet de longue haleine a déjà mobilisé près de 300 personnes en contrat d’insertion qui ont réalisé les travaux de confortement de sept des douze pavillons de l’hôpital et achevé la restauration de l’un d’entre eux, le pavillon Chevalier Roze. Pour intensifier son action, l’association s’est fixé l’objectif de recruter et de former une centaine de personnes éloignées de l’emploi. Elle entend également mettre en place des liens opérationnels avec le groupe Veolia pour favoriser le recrutement de ses salariés en insertion en fin de parcours. Le soutien de la Fondation se double de l’accompagnement des équipes Veolia du sud-est de la France pour, notamment, gagner en compétence en matière de sécurité individuelle des salariés en insertion.

Acta Vista racontée par ses encadrants

Témoignage
Interview de Pâquerette Demotes-Mainard, en charge des partenariats et projets culturels chez Acta Vista.
Témoignage
Harmony Rochais, encadrante technique formatrice responsable de l’atelier menuiserie.
Témoignage
Interview de Thomas Fray, encadrant technique formateur maçonnerie du bâti ancien.

 

En 2019, les équipes Acta Vista mettent l’accent sur le Fort Saint-Nicolas que lui a confié la ville de Marseille. Toujours dans le cadre de ses chantiers d’insertion, la restauration du fort entrepris depuis plusieurs années se déplace petit à petit sur la partie haute du bâtiment.

Aujourd’hui, Acta Vista embauche en contrat d’insertion et forme plus de 350 personnes par an dont un tiers de moins de 26 ans, avec 92 % des salariés qualifiés en fin de parcours et plus de 60 % de sorties en emploi. Faire de l'insertion un vecteur du vivre ensemble devient possible quand les uns sauvegardent le patrimoine local au profit de tous.

 

Les équipes d’Acta Vista et de Bao comptent une quarantaine de collaborateurs (chefs de projet d’insertion, personnels administratifs, chefs de chantier/formateurs, directeur de travaux, conducteurs de travaux, ingénieur environnement..), qui ont encadré plus de 2 800 salariés en insertion depuis 2002 pour un taux de retour vers l’emploi de 40 % en moyenne et de 60 % de qualification obtenue. Au titre de ses activités d’utilité sociale, Acta Vista bénéficie de l’agrément “Entreprise solidaire” et plusieurs certifications attestent de son engagement environnemental prioritaire, dont l’agrément “Protection de l’environnement” et l’ISO 14001.
 
Par ailleurs, Acta Vista a créé le fonds “Vitruve pour le patrimoine et les hommes”, afin de rendre plus lisible sa gestion des dotations et en assurer la parfaite traçabilité.

L’information a été révélée le 22 décembre 2015 par le président de la République François Hollande lors d’un événement organisé à l’Elysée. Acta Vista, fait partie des 16 lauréats, parmi les 850 projets proposés, du grand appel à projet “La France s’engage”.

Retrouvez plus d'information sur la note d'actualité.