Une large étude des villes littorales exposées au dérèglement climatique

Véritable Think Tank dédié à la mobilisation autour des océans, la plateforme Océan et Climat s’engage dans une vaste étude sur les risques liés au dérèglement climatique pour les villes littorales. En France, dans le Pacifique Sud, en Afrique de l’Ouest, ou encore sur la côte Ouest des Etats-Unis, des agglomérations seront examinées du point de vue des réponses apportées aux risques pour en tirer des enseignements scientifiques.
Ville de La Rochelle | Photo © dudlajzov/AdobeStock

Environnement & biodiversité

  • Lieu :

    Monde

  • Marraine :

    Clara Bercovici

  • Dotation
    30 000 € au Comité de sélection du 16 mars 2020

Porteur de projet

Plateforme Océan et Climat (POC)

    La Plateforme Océan et Climat (POC) est née d’une alliance entre des organisations non gouvernementales et des instituts de recherche. Elle regroupe plus de 80 organisations – ONG, fondations, instituts de recherche, institutions nationales et internationales, etc. – dont l’objectif est de valoriser l’expertise scientifique et de porter un plaidoyer sur les enjeux océan-climat auprès des décideurs politiques et du grand public.

    Lancée dans la perspective de la COP21, la POC a directement contribué à l’inscription de l’enjeu des océans dans le préambule de l’Accord de Paris fin 2015. Après la COP21, les fondateurs de la POC ont décidé de poursuivre leur action pour faire de la plateforme un levier de plaidoyer sur les enjeux de l’océan et du climat auprès des politiques, des décideurs et du grand public. Sous la présidence de Romain Troublé (Tara Expéditions) et structurée autour d’un comité scientifique coordonné par Françoise Gaill, la POC vient en soutien aux décideurs en besoin d’informations scientifiques et d’orientation dans la réalisation des politiques publiques.

    Les activités de la POC s’articulent autour de trois objectifs principaux :

    • La mobilisation et l'animation du réseau ;
    •  La diffusion des connaissances scientifiques océan-climat-biodiversité auprès des décideurs et du grand public ;
    • L'activité de plaidoyer et de coopération internationale en faveur d'une meilleure prise en compte des enjeux océan-climat-biodiversité.

    En 2020, elle concrétise ces objectifs en s’intéressant aux villes littorales face au changement climatique. L’objectif est d’étudier les risques liés au dérèglement climatique et à analyser les réponses et solutions qui peuvent déjà exister afin de proposer un panorama aux décideurs et gestionnaires de ces territoires.

    Une première étape, soutenue par la fondation Veolia, conduira à caractériser les types de réponses apportées, selon leur nature technique, environnementale, socio-économique, juridique… Et le type de risques auxquels elles font face. Sous forme d’entretiens et d'ateliers régionaux, l’étape suivante aura pour double objectif : (1) de renforcer les capacités des acteurs locaux en apportant notamment des éléments scientifiques sur les enjeux d’adaptation littorale ; (2) d’organiser un retour d’expérience avec les parties prenantes et les gestionnaires de territoires afin d’analyser les facteurs clefs de succès de la mise en place des réponses d’adaptation.

    A plus long terme, la POC souhaiterait développer des projets en Afrique de l’Ouest et/ou en Afrique du Nord, dans des régions qui présentent des problématiques d’adaptation climatiques particulières.